A LA UNE

Violences lors des manifestations politiques : le RPG tient l’UFDG pour responsable

Les manifestations politiques qu’organise l’opposition républicaine continuent toujours de faire des victimes et des dégâts. Les dernières en date, sont celles du 14 mars 2018 qui ont fait trois morts.

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi, 16 mars 2018 à son siège, le parti au pouvoir s’est tout d’abord prononcé sur la sortie médiatique hier du parquet de Conakry qui a annoncé l’interpellation d’un nommé Boubacar Diallo alias Grenade, présumé être auteur de plusieurs meurtres lors des manifestations de l’opposition.

Pour ce qui est des enquêtes, le RPG-Arc-en-ciel dit souhaiter que les enquêtes aillent jusqu’au bout.

« Après avoir suivi la communication de monsieur le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, loin d’influencer la justice et faire immixtion dans les affaires judiciaires, nous pensons qu’aucun patriote conscient ne peut rester indifférent devant une telle situation (…) Pour nous au RPG-Arc-en-ciel, nous souhaitons que les enquêtes aillent jusqu’au bout pour qu’enfin la vérité jaillisse… », a déclaré Lansana Komara, le secrétaire permanent du dudit parti qui a lu la déclaration.

Parlant cette fois-ci des violences politiques enregistrées dans les manifestations organisées par l’opposition républicaine, le RPG-Arc-en-ciel rend l’UFDG responsable des conséquences de celles-ci.

« Conscient qu’ils ne peuvent plus gagner le pouvoir par les urnes, les responsables de l’UFDG dirigé par Mamadou Cellou Dalein Diallo, usent de la violence comme moyen d’accession au pouvoir en organisant des soi-disantes marches pacifiques qui n’ont rien de tel. C’est le lieu pour nous de prendre à témoin, l’opinion nationale et internationale des agissements de l’UFDG et rendons responsable l’UFDG des conséquences de leur démarche », dit le parti au pouvoir.

 

En cette période critique de l’histoire du pays, le RPG-Arc-en-ciel invite tous les journalistes à exercer leur métier avec responsabilité.

 

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top