A LA UNE

Kindia : la marche des femmes de l’opposition tourne à l’affrontement

Comme elles l’avaient annoncé depuis hier, les femmes de l’opposition ont voulu marcher ce jeudi, pour disent-elles, exiger la publication de « vrais résultats » des élections communales du 4 février dernier, mais leur marche a été tuée dans l’œuf par les forces de l’ordre qui ont très vite recouru aux gaz lacrymogènes pour les disperser.

Prévue pour ce jeudi matin,  la marche avait pour point de départ, la station de Wondima.  Elle avait à sa tête Abdoulaye Bah, candidat en tête de liste de l’UFDG.

Mobilisés au lieu de départ, les manifestants  ont été dispersés par les forces de l’ordre qui jugent illégale la marche. Ce que le candidat de l’UFDG a rejeté énergétiquement, car ayant d’après lui déposé la lettre d’information.

«  Nous avons déposé une lettre d’information datant du 19 mars auprès de monsieur le préfet pour l’informer de cette marche», se défend le candidat.

C’est dans cette discussion que sont parties les échauffourées entre les forces de l’ordre et les manifestants.  Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et les manifestants s’en sont défendus en ayant recours aux cailloux.
On dénote plusieurs manifestants arrêtés. Mais l’on ignore pour le moment le nombre.

Au moment où nous quittions les lieux, le quarter était assiégé par les forces de l’ordre.

Nous y reviendrons.

Kindia, Siba Toupouvogui correspondant régional mosaiqueguinee.com 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top