A LA UNE

Fermeture de l’usine Khazal : quelles en sont les principales raisons ?

Comme annoncé dans une de nos précédentes publications, l’usine Khazal sise dans la commune urbaine de Coyah, a été fermée ce mardi, 03 avril 2018 par le secrétaire général à la présidence chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, le colonel Moussa Tiégboro Camara.

Accompagné par des cadres du ministère de l’industrie des petites et moyennes entreprises, l’inspecteur général dudit ministère, Naby Youla s’est dit choqué de la manière dont les boissons sont fabriquées et l’état dans lequel travaillent les employés. Ce, après une heure de constat dans l’enceinte de cette unité industrielle.

« Aucun travailleur n’est protégé, ils sont tous exposés à ces produits toxiques qui nuisent dangereusement à leur santé. En plus, dans cette usine, au moment où la production est en cours, certains font des coups de balai et cette poussière se déverse sur les boissons qu’ils livrent à la population. Dans aucun pays au monde un employé d’une usine peut être payé à 3000 fg par heure. Vu toutes ces raisons et  pour protéger la vie de nos citoyens, nous avons décidé de fermer l’usine jusqu’à ce qu’elle remplisse les normes », a-t-il expliqué.

Après avoir reconnu les faits qui leur sont reprochés, le contrôleur général de ladite usine, Dalassou Guilavogui, a indiqué que les responsables sont à pied d’oeuvre pour remplir les conditions qui leur sont demandées par l’Etat.

« Nous nous battons pour être dans les normes. Nous sommes en train de fournir des efforts pour remplir toutes les conditions .Nous espérons que les autorités vont nous comprendre », a plaidé ce responsable.

De son côté le colonel Moussa Tiégboro Camara a invité les travailleurs à faire preuve de responsabilité en exigeant de leurs employeurs de remplir leurs conditions de travail.

« Vous devez protéger votre vie. N’acceptez pas d’être utilisés comme des esclaves. L’état dans lequel vous travaillez est très critique et peut entraîner des maladies graves, et vous le savez bien, votre salaire par jour est de 24000 FG. Pensez-vous qu’avec 24000 FG,vous pouvez au cas où vous tombez malade, faire face à vos frais de médicaments. Alors, faites beaucoup attention », a conseillé Moussa Tiégboro Camara.

« Nous allons dès ce mercredi, déployer une mission à l’extérieur qui partira avec un échantillon de produits de cette unité industrielle pour faire les examens et  avoir de vrais résultats sur  la qualité des produits fabriqués dans cette usine », a laissé entendre Moussa Tiégboro Camara.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top