A LA UNE

L’Usine Diallo Roi Milk fermée par le colonel Moussa Tiégboro Camara

Après la fermeture de l’usine Khazal hier mardi, 03 Avril  2018, l’usine de fabrication du lait Roi Milk et de l’eau mondiale de l’entreprise Diallo Roi -Milk, sise à Kagbélen, dans la commune urbaine de Dubréka vient d’être fermée dans l’après-midi de ce mercredi, 04 avril par le secrétaire général à la présidence chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, le colonel Moussa Tiégboro Camara.

Selon lui, l’entreprise Diallo Roi -Milk est installée de façon frauduleuse et fabrique des produits qui affectent dangereusement la santé des citoyens.

« Nous avons été alertés par un citoyen qui, à force de boire cette eau, a constaté des effets sur son organisme. Arrivés sur les lieux, nous avons trouvé que c’est dans un bâtiment que Monsieur Diallo Mamadou Cellou qui se dit PDG  a creusé un puits sous forme de forage. Avec un branchement électrique, il fait monter de l’eau dans les cuves qu’il a installées juste au premier étage. C’est cette eau qui se trouve dans ces cuves et qui peut  y passer des jours et des jours et qu’il utilise à travers une machine par laquelle il remplit des sachets d’eau et les  livre aux pauvres citoyens guinéens pour la consommation. Plus grave, il fabrique aussi  du lait en poudre, avec une machine manuelle  aussi sale qu’on ne peut même pas imaginer », a indiqué Moussa Tiégboro Camara.

Vu les conditions dans lesquelles sont fabriquées le lait en poudre Roi -Milk, et l’eau mondiale, le secrétaire général de la lutte antidrogue, invite les citoyens à la vigilance. Et rassure par ailleurs que des analyses seront faites dans les jours à venir sur  les produits fabriqués par cette unité industrielle.

« Nous demandons à nos citoyens d’éviter de consommer tout lait en poudre contenant cette marque et l’eau de marque mondiale, à défaut d’avoir des troubles génitaux. Nous allons dès ce soir déployer des experts qui viendront faire des analyses sur tous les produits issus de cette usine et s’il se trouve qu’ils ne répondent  pas aux normes, il répondra devant les tribunaux », a-t-il promis.

Toutes nos tentatives pour joindre le principal accusé sont restées vaines.

Affaire à suivre.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top