Actualités

Méthodologie d’intervention des Think Thank : les membres de l’IPED formés

Du 02 au 04 avril 2018, l’IPED (Initiative pour la Prospective Economique et le Développement)  a organisé un séminaire de formation et de partage d’expériences en faveur de ses membres et ses partenaires. Cette rencontre de Conakry avait pour objectif un partage d’expérience de fonctionnement et d’intervention méthodologique des Think Thank dans la sous-région.

Le Directeur exécutif de l’IPAD (Institut Prospective Agricole et Rurale) basé à Dakar, est venu présenter le modèle de fonctionnement des instances et ameliorer les capacités de recherche des membres participants.

« Cela nous a permis de voir ce que nous faisons de bien et ce qu’il faut ameliorer », se réjouit-on au sein de la Direction exécutive de l’IPED.

« Les membres du comité scientifique ont compris désormais que la mission ne peut pas être portée uniquement par la direction exécutive, qu’ils ont un rôle non seulement de regard mais aussi d’implication…. L’accent a été mis également sur la collaboration entre le Think Thank IPED et les universités. Nous allons donc servir de pont entre les producteurs de savoir, de la connaissance et les consommateurs, les décideurs », a mentionné Kabinet Cissé, Directeur Exécutif de l’IPED.

Pour l’organisation de cette activité, IPED a bénéficié du soutien d’OSIWA-Guinée.

« OSIWA ne peut pas rester en marge de cette opportunité d’accompagner cette innovation  qui va certainement contribuer au débat public, à la création d’espaces d’échange d’idées où l’élite guinéenne pourrait se retrouver pour échanger sur des questions de développement », a déclaré Abdourahmane Diallo qui a parlé au nom du représentant résidant d’OSIWA-Guinée

Pour Dr Sheik Oumar Bah, Directeur exécutif de l’IPAR, malgré son jeune âge, le Think thank guinéen IPED, a déjà un grand potentiel mais aussi des défis à relever. 

« J’ai eu l’opportunité de présenter l’expérience de mon institution, IPAR, qui est l’un des premiers Think thank en Afrique de l’ouest… Je crois que c’était très riche en termes de croisement d’expérience parce que l’IPED, même si c’est une jeune institution, a un potentiel notamment par rapport aux resources humaines », a-t-il confié aux médias.

Ce j’ai beaucoup aimé, poursuit-il, c’est l’engagement des membres à faire le lien avec les universités, avec les étudiants pour que IPED soit un centre de référence en Guinée et puisse contribuer au développement du pays.

Dans deux semaines, le conseil d’administration et le comité scientifique vont se retrouver pour faire des projections sur la base de la formation reçue au cours de ces trois jours.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top