Actualités

Les contentieux au cœur du dialogue : «C’est un précédent dangereux», dénonce l’UFC

La Guinée sous le régime du président Alpha Condé, continue de s’illustrer dangereusement par les compromis politiques.

A nouveau, un autre à l’horizon qui devrait tonner comme le comble de l’inquiétude.

Il s’agit de la réanimation du comité de suivi des accords politiques sur fonds de débats qui devraient modifier les résultats publiés par la CENI, des résultats, il faut le rappeler, au regard de la loi, qui sont insusceptibles de recours.

Au parti de l’ancien porte-parole de l’opposition, on tire la sonnette d’alarme, et on prévient ne pas s’associer à une démarche qu’on juge dangereuse pour la république : « nous reconnaissons qu’il y a eu des incohérences lors de ces élections. Mais la loi dit que les contentieux doivent être porter devant les tribunaux qui doivent les évacuer. Toute démarche contraire serait un précédent dangereux qui vise à affaiblir nos institutions », a déclaré Bangaly Keita, directeur de communication de L’UFC.

Il a aussi précisé que si les travaux au comité de suivi consisteront à modifier les résultats déjà proclamés, leur président, Aboubacar Sylla, qui en est un des membres, ne s’y associera pas, a-t-il précisé

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top