A LA UNE

Mines : présentation de Kimbo, un projet d‘alumine et de bauxite d’environ 4 milliards de dollars

La salle de conférence du ministère des Mines et de la Géologie, a servi de cadre vendredi, ­06 avril 2018, à la présentation de l’étude de faisabilité du projet Kimbo.

Un projet d’Alumine (3 millions de tonnes par an) et de Bauxite (10 millions de tonnes par an), porté par Seydouba Bangoura, ancien footballeur du Hafia 77 et l’ancien ministre des Mines et de la Géologie, Faciné Fofana

Selon le consultant financier du projet Kimbo, Michael HO, qui a fait la présentation devant les autorités du ministère des Mines et de la Géologie, « c’est un projet très important pour les Guinéens en général et la population de Fria en particularité ».

Puisque, explique-t-il, c’est un projet qui sera implanté à Fria et qui prévoit environ quatre (4) milliards de dollars d’investissement, quatre mille (4000) emplois dans la phase de construction et dix mille (10.000) dans la phase de démarrage.

Le fait d’être porté par des Guinéens, fait-il remarquer, est l’une des particularités de ce projet par rapport à tant d’autres.  L’autre particularité soulevée par le ministère des Mines et de la Géologie, c’est que le projet prévoit une usine d’alumine de trois millions de tonnes par an. « Trois millions de tonnes par an, c’est déjà grand. Cette transformation sur place, nous l’avons toujours souhaitée. Quand ça vient d’un projet porté par des guinéens, c’est encore mieux », a déclaré  Saadou Nimaga, Secrétaire général au ministère des Mines et de la Géologie.

 «Nous avons un investissement projeté de 355 millions pour la phase bauxite et 3,5 milliards pour la phase alumine», ajoute-t-il.

Après cette présentation du projet, des observations ont été formulées. Les promoteurs vont corriger l’étude et  le dossier va être  transmis à la Présidence de la République pour un décret octroyant la concession minière. Ensuite, un chronogramme sera défini dans le cadre d’une convention minière qui va être négociée. La première exportation pourrait avoir lieu  en 2020.

Selon Seydouba Bangoura, c’est depuis 2008 qu’il s’est lancé dans ce projet après sa reconversion dans les affaires.

Thierno Amadou M’Bonet Camara  

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top