A LA UNE

Mandiana s’en prend à la Ministre des Travaux Publics

En visite de travail ce weekend dans la commune urbaine de Mandiana, la ministre des travaux publics s’est heurtée à l’indignation et au scepticisme des habitants contre sa gestion. L’arrêt systématique des travaux de bitumage de la route qui relie Mandiana à Kankan en est la principale cause.

Pourtant, Oumou Camara y était venue annoncer le démarrage cette semaine, des travaux techniques dans la perspective de la construction d’un pont sur le fleuve Sankarani, à quelques kilomètres du centre-ville. Une démarche à l’allure  de diversion, ont laissé entrevoir certains citoyens devant la délégation ministérielle. C’est le cas de Djèguè Bréma Bayo, porte-parole du patriarche : «Nous, sages de Mandiana, apprécions toute initiative visant à construire ce pont, mais c’est le lieu ou jamais de vous le dire, nous insistons aussi sur l’achèvement des travaux de bitumage de la route Kankan-Mandiana », a-t-il martelé sous l’approbation des sages et jeunes réunis pour la circonstance.

Il a enchaîné avec des vérités crues à la patronne des travaux publics.

« Madame la ministre à partir de l’instant, nous vous tenons pour responsable à part entière de notre futur pont, mais aussi et surtout des travaux d’achèvement  du bitumage de la route Kankan Mandiana .C’est pourquoi, en partant d’ici, vous  communiquerez votre contact téléphonique au patriarche Bréma Diallo afin de nous situer au fur et à mesure sur ces deux chantiers »,a-t-il conclu en parabole.

Dans cette ville, la ministre des TP est soupçonnée d’avoir réorienté des fonds obtenus pour la relance rapide du bitumage sur ledit tronçon routier. Mais son silence, dans son intervention, face à cette doléance posée par les sages a augmenté davantage le doute et le désespoir au sein de l’assistance : « Je suis très  déçu du fait que la ministre n’a prononcé aucun mot concernant ces travaux de bitumage qui avaient pourtant bien démarré à partir de Kankan. Allons-nous continuer à voyager dans la poussière en ralliant Kankan ? », s’interroge Moussa Diakité, jeune habitant  de Mandiana, arguant que toutes ces manœuvres dilatoires du département des TP visent  à créer un divorce entre le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé et les paisibles populations de Mandiana, son fief politique.

A préciser que  sur la route interurbaine Kankan-Mandiana, exécutée par l’entreprise Guiter SA, seuls 17 Km ont été bitumés sur un contrat de 100 km au total .Aujourd’hui, sur le tronçon non encore bitumé, trois ponts stratégiques se sont effondrés et les travaux de réparation effectués ne peuvent supporter que les véhicules de 40 tonnes.

De Kankan, Mamadi CISSE, pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top