A LA UNE

Les boulangers renoncent «naïvement» à leur projet de grève

A travers une déclaration de moins de quatre phrases, le ministre du Commerce a annoncé la levée du mot d’ordre de grève des boulangers de Guinée. Le document, qui sanctionne une journée de négociations entre les ministres de l’Industrie et du Commerce, l’union nationale des boulangers, l’association des consommateurs, la CNTG, la fédération des artisans et des représentants des unités industrielles qui fabriquent de la farine, ne mentionne aucun engagement clair par rapport aux revendications des boulangers. Ces revendications, il faut le rappeler, sont liées entre autres à la qualité de la farine made in Guinea et à la quantité contenue dans les sacs vendus.

Ce document annonce juste que «toutes les parties signataires ont eu des échanges très fructueuses, allant dans le sens de l’apaisement social dans notre pays. Il a été arrêté, la levée du mot d’ordre de grève ce lundi 16 avril 2018».  Au sortir de la salle, le ministre du Commerce, qui a dirigé les travaux, a plutôt parlé de Recommandations.

«Ces recommandations issues de la rencontre, vont dans le sens de l’accompagnement dans le cadre de la formation, de l’équipement, l’accès aux crédits, et de la structuration. Pour atténuer la fluctuation des prix, des actions seront engagées pour travailler sur la chaîne de distribution et de vente des produits… L’Etat s’engage à jouer son rôle dans la mise en oeuvre de ces recommandations», a confié le ministre du Commerce aux journalistes qui ont passé la journée à attendre devant la salle où les négociations ont eu lieu.

Parlant au nom des industriels, le patron de SONOCO a déclaré devant la presse lui aussi, que les industriels vont améliorer la qualité et la quantité des sacs de farine qu’ils mettent sur le marché. Les boulangers ont-il été été naïfs en acceptant de renoncer à leur projet de grève sans des engagements écrits notamment de la part des industriels ?

«Nous suivons le ministre du Commerce », a déclaré le président de l’Union Nationale des Boulangers et Pâtissiers de Guinée, tournant ses yeux vers Marc Yombouno.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top