Actualités

Kindia : célébration de la journée mondiale de la santé en différé

La journée mondiale de la santé a été fêtée en différé ce mercredi dans la cité des agrumes sous le thème : couverture  santé universelle pour tous et partout.
C’est l’Ecole Normale d’Instituteur de Kindia (ENI) qui a servi de cadre à cette cérémonie.

Elle a été présidée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique. Devant un parterre de personnalités, professeur George Alfred Kizerbo, représentant de l’organisation mondiale de la santé (OMS)  a dans son allocution a rappelé l’historique de cette journée.

 « La célébration de la journée mondiale 2018, coïncide avec le 70e anniversaire de l’organisation mondiale de la santé et le 40e anniversaire de la déclaration d’Alma Ata en 1978 qui appelait à la santé pour tous en 2000.  De nombreuses avancées ont été enregistrées en matière de santé dans la région africaine, notamment : la mise au point de médicaments d’importance vitale pour traiter des maladies comme le VIH/ SIDA, le recul de la tuberculose, du paludisme etc. Ces avancées ont permis d’améliorer l’état de santé de la population avec la stratégie telle
que la distribution des moustiquaires imprégnées, la vaccination contre le papioma-virus humain qui cause le cancer du col de l’utérus »

A en croire le représentant de l’OMS, le renforcement de la surveillance intégrée des maladies, particulièrement les épidémies, est l’une des recommandations importantes du règlement sanitaire international.

Pour cette journée, l’occasion a été mise à profit pour parler du renforcement de la surveillance épidémiologique et de la riposte.

De son côté, le ministre de la Santé, Dr Abdourahamane Diallo estime que le choix du thème est d’une importance  capitale.

« La couverture  santé universelle pour tous et partout, vise à attirer l’attention de tous les acteurs du système de santé sur l’opportunité que constitue la couverture santé universelle. Elle consiste à veiller à ce que chaque personne bénéficie des services de santé de qualité où et quand elle en a besoin sans subir de difficultés financières », explique-t-il.

Le ministre reconnaît l’effort fourni par son département et les partenaires, mais malgré tout, beaucoup reste encore à faire.

Il faut rappeler que la journée mondiale de la santé est célébrée le 7 avril de chaque année.

Siba Toupouvogui correspondant régional mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top