A LA UNE

Affaire Bolloré : «nous voulons désormais que ce soit des sociétés de bonne moralité qui investissent sur le continent»

Les ennuis judiciaires de Vincent Bolloré, par rapport à des concessions portuaires obtenues par son entreprise en Guinée et au Togo,  ne passent pas inaperçus au sein de la classe politique guinéenne.

Contacté par notre rédaction, le député Saïkou Yaya Barry, membre du bureau politique de l’Union des Forces Républicaines (Ufr), estime que l’Etat guinéen doit s’inspirer de cet acte de la justice française, pour instaurer la bonne gouvernance en vue d’un développement durable.

«La France est un pays démocratique qui cherche à moraliser la vie économique. Et quand elle arrive à mettre la main sur des personnes qu’on croyait intouchables pour un fait de corruption, je pense que c’est un exemple que nous devons suivre si nous voulons porter notre pays vers un développement harmonieux», indique le député.

 «Mais comme nous ne connaissions pas l’issue de cette affaire, c’est à la Justice française de prouver sa (Vincent Bolloré Ndlr) culpabilité ou non. Pour le progrès de nos nations, nous voulons désormais que ce soit des sociétés de bonne moralité qui investissent sur le continent, avec un cadre qui permettrait aux africains d’en profiter», conclut l’honorable député.

Affaire à suivre

Alhassane Fofana 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top