Actualités

Fête du 1er mai à Kankan : une célébration sur fond de divisions syndicales

Un parterre d’enseignants s’était mobilisé tôt ce mardi matin, pour commémorer la journée internationale du travail. Un bétail a été immolé, des prières et bénédictions ont été dites en vue du mieux être de  la classe ouvrière  et la cohésion entre les structures syndicales du pays.

« Le sens que nous avons donné à cette fête internationale, c’est de prier pour les travailleurs, en activité, retraités ou décédés, pour la paix en Guinée et pour la prospérité de ceux  qui sont au service de la nation guinéenne », a déclaré le secrétaire général préfectoral du SLECG de Kankan.

Seules  quelques dizaines d’enseignants  étaient présents à cette cérémonie tenue non loin du terrain de football de l’université Julius Nyéréré. Pourtant, toutes les corporations y étaient conviées, souligne notre interlocuteur laissant entrevoir des dissidences au sein du mouvement syndical guinéen.

« Nous avons invité toutes les corporations à prendre part à cette cérémonie de sacrifice, mais elles ne sont pas venues. Nous, enseignants du SLECG, avons toujours soutenu la cause des travailleurs guinéens, mais pas dans la direction que suivent les autres syndicats », a regretté Ibrahima Kalil Condé alias ‘’IKC’’.

C’est la raison pour laquelle, des prières ont été dites pour la cohésion et l’entente entre les syndiqués de tout bord.

Présent à la cérémonie, Seydou Konaté, le Secrétaire Général de l’antenne du SLECG de Siguiri, a souhaité voir cet événement se produire, de façon tournante, dans les autres préfectures de la Haute-Guinée.

Depuis Kankan, Mamadi CISSE, pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top