Actualités

Fête du 1er mai : les syndicats demandent une hausse du SMIG de 440 mille à 1 million 200 mille

Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) est jusque-là fixé à 440 milles GNF en Guinée.

Mais à l’occasion de la célébration de la fête internationale des travailleurs ce 1er mai 2018, les centrales syndicales dans leur cahier de charge, ont demandé la revue à la hausse de ce montant à 1 million 200 mille francs guinéens.

Parmi la dizaine de points qui constituent ce cahier de charge lu par Louis M’bemba Soumah, secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG), figure ceux-ci :

– L’arrêt des licenciements abusifs dans les entreprises et sociétés privées et para-publiques ;

– La création avant fin juillet 2018, du tribunal administratif – Le paiement des pensions des retraités au même moment que les salaires des actifs ;

– L’augmentation des pensions de retraite concomitamment à chaque augmentation de salaire ;

– L’accélération de la reprise des entreprises fermées entre autres SOTELGUI, Friaguia, Salgudiya,… ;

– La mise en œuvre rapide du programme des logements sociaux en faveur des travailleurs ;

– La suppression des barrages non conventionnels ;

-La prise en charge intégrale des points de revendications de la Fédération Syndicale des Transports en date du 26 avril 2018 ;

– La révision à la hausse du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) de 440 milles à 1million 200milles.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top