Actualités

Reprise de la correspondance : Aboubacar Soumah, prend enfin part aux négociations

SOUMAHAprès des jours d’entêtement et ce, conformément au protocole d’accord, signé entre gouvernement et syndicat,  l’inspecteur général du travail, a finalement rectifié le tir en adressant cette fois, la correspondance au secrétaire général du SLECG.

Contacté par rapport à cette question ce vendredi, 04 mai 2018, par notre rédaction, Aboubacar Soumah, s’est toujours montré  serein, et a dès lors exprimé, sa volonté d’aller à partir de ce vendredi aller écouter la commission gouvernementale.

 « Dès que la commission de l’inspection générale nous a adressé la correspondance en bonne et due forme, nous avons aussitôt organisé une réunion en bureau exécutif national.  Comme ils sont revenus à la raison par rapport à ce que nous leur avons dit, maintenant nous irons les écouter », indique le secrétaire général du SLECG.

Face à l’attitude de l’inspecteur général du travail à ne pas se conformer au protocole d’accord dans ses correspondances, Aboubacar Soumah, indique qu’il n’est qu’une marionnette de  son ministre de tutelle.

« C‘est injuste de la part de l’inspecteur général du travail, mais il fait exprès, c’est une marionnette d’Albert Damantang Camara, qui l’a nommé à ce poste. Donc, s’il n’agit pas conformément aux aspirations de celui-ci, il sera demis de ses fonctions, c’est de cela il a peur peut-être », a-t-il ajouté.

A noter que cette première rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’une commission paritaire de négociations syndicat-gouvernement.

Et des noms comme Aboubacar Soumah, Abdoulaye portos Diallo, Oumar Tounkara,  Fatoumata Donzo et Hawaou Bah sont ceux qui sont choisis par le SLECG pour répondre à cette première invitation.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top