A LA UNE

Affrontements à la frontière guinéo-malienne : une source sécuritaire se confie à Mosaiqueguinee

De violents affrontements ont opposé ce dimanche des maliens et les forces de l’ordre guinéennes basées à Kourémalé, préfecture de Siguiri.  Une source sécuritaire contactée par la rédaction de Mosaiqueguinee.com, revient sur les origines de ce conflit qui a fait d’importants dégâts matériels.

«Samedi nuit, nous avons appris une évasion de prisonniers maliens. C’est ainsi que notre commandant nous a instruits de prendre du temps et d’être très vigilants sur la ligne rouge. Ce dimanche matin, aux environs de 9heures, des jeunes maliens, en cortège, qui disent être venus pour célébrer un mariage, ont demandé qu’on leur libère la barrière pour qu’ils puissent accéder au côté guinéen, faire la ronde et aller boire des jus dans les hôtels. Nous leur avons dit de patienter, le temps pour nous de remonter leur demande à nos chefs. Avant notre retour, un d’entre eux, nommé Baba, qui dit être le marié, a dit à ses amis de jeter des pierres sur nous, qu’on ne doit pas leur interdire le passage. Entre-temps, ce Baba a subitement sorti un coupe-coupe et a blessé un jeune guinéen sur le dos. Ce jeune achetait de la viande grillée du côté du Mali. Tout est parti de là

Selon cette source sécuritaire, deux autres guinéens ont été blessés par balles par des Donzos maliens qui seraient armés de calibres 12. Les trois blessés seraient entre la vie et la mort dans un centre hospitalier où ils ont été admis.

Deux camions remorques, remplis de marchandises provenant de la Guinée, ont été incendiés par ces maliens avant de prendre la fuite vers leur territoire, a ajouté notre informateur. Des renforts seraient partis de Siguiri pour aider à rétablir l’ordre.

A suivre !

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top