A LA UNE

Limogeage de Moundjour Chérif : pour vice de procédure confirmée, le Président contraint de revenir sur le décret

Comme nous l’avions annoncé avec insistance, suite au vice de procédure dans le décret du Président  qui a enlevé le procureur général,  la démarche du conseil supérieur de la magistrature envers le dépositaire de ce décret, confirme nos informations.

Les membres du haut conseil, après la réunion de cabinet du ministère de la justice, ont été voir le chef de l’état, pour lui faire part du vice de forme qui caractérise son décret limogeant Moundjour Chérif.

Sans toutefois mettre en cause la volonté du premier magistrat du pays, qui ne veut plus de Moundjour,  les membres du haut conseil supérieur  lui ont demandé de se conformer à la procédure en la matière nous rapporte l’un des responsables du ministère de la justice. Ce qui voudrait dire, a-t-il ajouté,  que le chef de l’exécutif guinéen, pour l’une des rares fois, devrait revenir sur son décret. Cela devrait intervenir dans un bref délai, nous a rassuré la même  source.

Cette action dans une mesure, met une bonne couche de vernis sur l’état de  droit en construction dans le pays, mais il met aussi à nu la piètre qualité des conseillers du Président de la République.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Med

    8 mai 2018 at 14 h 17 min

    Vraiment je comprends pas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top