Actualités

Cas du jeune Moustapha Bérété : l’inaction coupable du fonds de garantie automobile

Alors qu’un jeune diplômé du nom de Moustapha Bérété, victime d’un accident samedi dernier à Sangoyah, agonise dans un hôpital de la place, sans aucune assistance, les autorités guinéennes notamment celles des services de sécurité et celles de l’ambassade de Russie, se montrent totalement insensibles face à la fois aux cris de désarroi poussés par ses proches et à l’émoi suscité au sein de l’opinion.

Jusqu’à hier, selon notre confrère Guineepanorama.com, qui suit cette affaire, pas la moindre attention, encore moins une quelconque prise en charge, n’étaient venues de ces différentes autorités, en faveur du jeune Moustapha Bérété dont le corps est tout en marmelade.

Mais au-delà de tout, ce qui choque le plus, c’est l’indifférence criarde et méprisante, qui est celle du Fonds de garantie automobile vis-à-vis de ce cas extrême.

Mis en place justement pour faire face au cas de toutes les victimes d’accidents de la circulation ne pouvant pas se prendre en charge, ce fonds, alimenté grâce à des contributions imposées aux compagnies d’assurance, se montre irrémédiablement absent, inerte et inapte, chaque fois que de graves accidents causant des blessés d’extrême urgence, surviennent dans notre pays.

Pourtant d’importants fonds, des milliards de francs guinéens, sont mobilisés pour cette cause, sans qu’on ne sache ce qui en est fait.

Prochainement, des révélations sur le fonctionnement de ce fonds, totalement inexistant et qui ne joue point le rôle qui est attendu de lui.

Affaire à suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top