A LA UNE

Hausse des prix à l’approche du Ramadan : le ministre du Commerce désigne son coupable

Le ministre du Commerce, Marc Yombouno, a rencontré ce jeudi des opérateurs économiques. Les discussions ont essentiellement porté sur les prix des denrées de première nécessité à l’approche du mois de Ramadan.

Au sortir de cette rencontre, qui a eu lieu au palais du peuple, le ministre a dressé un constat sur le respect des prix. Selon lui,  c’est au niveau des détaillants que se situe le problème.

«Le revers, c’est au niveau des détaillants, nos frères et soeurs qui vendent en détail dans nos marchés, qui, avec l’augmentation de la demande, se lancent dans la spéculation qui est une pratique décriée dans le commerce», a t-il dénoncé.

Le ministre compte lutter contre cette situation qu’il a décrite. Pour ce faire, Marc Yombouno estime qu’il faut une prise de conscience à tous les niveaux.

«Lorsque le prix de revenu n’a pas augmenté, on n’a pas le droit d’augmenter ou de multiplier sa marge bénéficiaire. Car, c’est un mois de pénitence,  de prière. Il faudrait que cela soit un principe au niveau de tout un chacun. Les inspecteurs de contrôle des prix seront dans les marchés pour sensibiliser nos concitoyens à ne pas créer des problèmes pour le panier de la ménagère», a t-il déclaré.

Devant les caméras des journalistes, le ministre a tenu aussi à indiquer qu’il y a suffisamment de riz, sucre, farine, tomate et oignons.

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top