Actualités

Mairie de Kankan : entre égoïsme et interférence, le RPG dans l’incapacité de désigner son candidat

Depuis la publication des résultats définitifs des élections communales du 04 février, le RPG AEC ne parvient pas à désigner  un candidat  pour l’élection du Maire de Kankan,  qui ne devrait plus tarder.

Cette situation serait la conséquence d’une ingérence de la part de certains membres du bureau exécutif régional du parti à Kankan.

Selon une source proche du RPG AEC, qui a accepté de se confier à la rédaction de Mosaiqueguinee.com, ce sont des membres influents du bureau exécutif régional du parti qui sont opposés à la désignation d’un certain Maureau Sidibé. Or, nous dit-on, c’est ce dernier qui serait le favori parmi les candidats connus.

«Après les élections, le RPG a eu 29 conseillers. Puisque nous avons la majorité, il était alors question de trouver un consensus pour l’élection du maire et ses 4 vice-maires. Ce devoir légal revenait aux conseillers. Alors, il a été demandé de passer par un consensus où ceux qui sont candidats au poste de maire devaient se retrouver pour choisir un chef. Il y a eu six candidats qui ne se sont pas entendus. Et finalement, il fallait passer par un vote. Mais il se trouve qu’il y a un candidat qui avait la majorité des conseillers.  Ce candidat s’appelle Docteur Maureau Sidibé. Tout le monde le connait pour  sa rigueur et sa probité morale. Mais, à la surprise générale, ce sont des membres du bureau exécutif régional qui demandent aux autres candidats de refuser la voie des élections, sachant que Maureau allait l’emporter. Le 07 mai 2018, les mêmes responsables avaient convoqué les membres du comité de base. La majorité des membres de ces comités de base aussi a accordé sa voix au même Maureau. Et puisqu’il est toujours soutenu, ils ont encore refusé de publier  ces résultats.  Maintenant, ils disent que ce sont eux qui vont choisir à la place des conseillers, chose qui n’est pas normale», nous explique cette source qui a requis l’anonymat.

S’agissant des responsables pointés du doigt dans ce blocus délibérément orchestré pour empêcher un homme d’accéder au poste de maire, beaucoup  accusent  Salimou Tounkara, Kolofon Mory Diakité et Taliby Dabo, tous membres du bureau exécutif régional du RPG Arc-en-ciel.

Comment des responsables du RPG peuvent-ils se substituer au Conseillers pour désigner le maire alors que la loi confère cette prérogative  aux élus ? Comment un parti qui revendique autant d’années de combat pour la démocratie, peut-il refuser de passer par le vote pour départager des protagonistes ? Ce sont des questions que beaucoup se posent dans les rues du Nabaya.

Affaire à suivre.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top