Actualités

Reprise des manifs, Dr Kouréissy Condé se rend au cimetière de Bambéto et en appelle à la prise de conscience

L’opposition républicaine dénombre 94 cas de morts dans ses rangs depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé. Ils sont tous enterrés au cimetière de Bambéto.

Ce vendredi, le président de la Convention des Acteurs non Étatiques de Guinée (CANEG), Dr Sékou Kouréissy Condé s’y est rendu pour se recueillir sur ces tombes, histoire de compatir, explique-t-il à la douleur qu’est en train de traverser les différentes familles endeuillées et interpeller aussi tout le monde afin que cela s’arrête.

« Je suis allé au cimetière de Bambéto ce matin pour encore une fois me recueillir devant les tombes de nos compatriotes qui reposent en ce lieu spirituel. Ensuite compatir à la douleur des familles endeuillées et interpeller tous les acteurs politiques, de la société civile sur l’importance de s’arrêter un instant sur cette image-là. Et pour dire qu’avoir 94 morts jeunes, adolescents, cela nous interpelle », a-t-il dit.

Selon lui, cela symbolise l’échec du gouvernement dans sa politique de sécurisation des personnes. Quant à la responsabilité dans la mort de toutes ces personnes qui se reposent dans ce cimetière, l’acteur de la société civile estime que les responsabilités sont partagées.

« Il est de l’autorité et de la responsabilité de l’État de rétablir son autorité et de garantir la sécurité des personnes et leurs biens. Leur rôle ; c’est de présenter des plans qui sécurisent et rassurent les populations.

Ceux qui organisent les manifestations et ceux qui font la réplique à travers les services de maintien d’ordre doivent se sentir interpellés et concernés par la vie des citoyens guinéens », a-t-il martelé.

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top