Actualités

La fédération de la pêche artisanale de Guinée se dote d’un nouveau bureau

Depuis 5 ans, la fédération des pêcheurs artisanaux  de Guinée souffrait d’un manque d’entente. Conséquence, le gouvernement avait menacé de suspendre toute aide en faveur d’elle tant que ses membres ne parlent pas d’une même voix. Aujourd’hui, c’est chose faite, elle a enterré la hache de la guerre.

Ce samedi,  12 mai 2018, le bureau exécutif a été mis en place et est composé de 11 membres qui doivent désormais travailler ensemble pour le bonheur de la fédération.
Cette cérémonie a eu lieu au port de Bonfi, en présence du représentant du ministère des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime et des différents chefs de ports, des pêcheurs et fumeuses de poisson.

Elhadj Mamadou Oury Diallo, le désormais Président de la fédération des pêcheurs artisanaux de Guinée se réjouit de son élection.

« Grâce  aux responsable du port  de Kaporo, il y a eu entente aujourd’hui et  nous avons un bureau qui est chargé de gérer la pêche  artisanale.
Je pense que c’est bien, car nous avons une structure qui va nous représenter désormais, parce que vous savez, quand la CAOPA était venue ici en Guinée, il n’y avait pas de structures qui pouvaient représenter le pays. Ceux  qui n’ont pas accepté de venir, nous allons partir vers eux, ça c’est la première des choses. Nous avons aussi une banque des pêcheurs qui ne voyait plus le jour, nous allons la relancer. Nous pensons que les choses vont rentrer dans l’ordre », a promis le nouveau Président de la fédération des pêcheurs artisanaux de Guinée.

Contente de l’élection de ce nouveau bureau, la cheffe du port de Bonfi demande que cette nouvelle entente soit pérenne.

« L’entente au sein de la pêche artisanale m’inquiétait vraiment. Dieu merci aujourd’hui, il y a eu cela et je suis vraiment contente. Tout ce que je demande, c’est que ça soit respecté  et que ça dure plus longtemps, car ça n’a pas été du tout facile », plaide Mamaïssata Bangoura, cheffe de port de Bonfi

Le représentant du ministre des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime, qui s’est senti oublié lors  de cette cérémonie a quitté à l’anglaise sans tenir de discours ou accorder d’interviews.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top