Actualités

Dr Koureissy sur la cacophonie au sein du SLECG : «la réalité est que c’est Soumah qui est représentatif»

Depuis quelques mois, une crise interne mine le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG ),  divisé en deux camps.

Alors que que le camp dirigé par Aboubacar Sopumah négocie avec le gouvernement pour l’augmentation du salaire des enseignants, l’autre camp, celui de Sy Savané, qui jouirait de  la bénédiction du ministre en charge du Travail, tient un congrès électif.

Invité dans l’émission le « Quotidien » , de la radio Djigui Fm, ce jeudi 17 mai 2018, le président de la Convention des Acteurs Non Étatiques de Guinée ( CANEG), Sékou Kouréissy Condé, n’a pas manqué de donner son avis sur l’organisation de cet autre congrès au sein du même SLECG.

« Je considère qu’organiser un congrès d’un deuxième SLECG aujourd’hui, si le gouvernement se prête à ça, je ne l’encouragerais pas.  Parce que le gouvernement a négocié avec Aboubacar Soumah et son groupe. C’est avec lui que le Médiateur de la République et le grand Imam ont  négocié. C’est avec lui que  nous-mêmes avons négocié. La réalité est que c’est Soumah qui est représentatif, selon ce que nous avons vécu. Sortir un autre SLECG, c’est sur qu’elle base ? …. Si le groupe de M. Savané veut faire des démonstrations, que celles-ci ne soient ni accompagnées par le gouvernement ni soutenues par une autre structure qui ne soit pas une organisation syndicale », a-t-il déclaré tout en expliquant que c’est au mouvement syndical de trouver une solution à cette situation.

A noter que le camp d’Aboubacar Soumah a même menacé de déclencher une grève pour protester contre le soutien dont, selon lui, son adversaire bénéficie de la part du ministre Albert Damantang Camara.

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top