A LA UNE

Violences post-électorales à Linsan/Kindia : un autre militant de l’UFDG condamné à 8 mois de prison et au payement d’une forte amende

Le procès de 23 personnes arrêtées suite aux violents affrontements survenus à Linsan au lendemain des élections communales de février 2018, a connu ce jeudi son verdict final.

11 accusés ont été relaxés purement et simplement pour délit non établi, 11 autres ont été condamnées avec sursis et au payement d’une amende de 500 mille francs guinéens.

Yaya Sow, l’un des prévenus, n’aura pas la même chance que les autres. Il a été déclaré coupable des faits de destruction d’édifices et condamné à huit (8) mois de prison ferme et au payement de 13 millions de francs guinéens. Selon nos informations, toutes ces personnes sont des militants de l’UFDG.

Me Salifou Béavogui, avocat de la défense, est plus ou moins content de  cette décision. «Nous sommes plus au moins satisfait de cette décision parce que tout simplement le tribunal a libéré 11 de nos clients pour délit non établi. C’est déjà une victoire pour la défense, les 11 autres condamnés avec sursis et dispensés de l’exécution de peine. Donc nous nous en réjouissons»,

La défense va-t-elle faire appel concernant le seul qui a été condamné ? «Nous avons 15 jours pour relever appel contre cette décision, le moment venu, nous en aviserons», répond Me Salifou Béavogui.

Siba Toupouvogui, Correspondant régional mosaiqueguinee.com à Kindia

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top