Sports

Le football local en souffrance : le championnat arrêté, les arbitres réclament leurs primes

La ligue guinéenne de football professionnel, traverse une période d’intense turbulence.

Acculée de partout, aussi bien par les clubs que par les arbitres pour des questions d’argent, par conséquent de subsistance.

Après les clubs de Ligue1 et 2, qui ont réclamé en vain le reste de leur subvention, c’est autour des arbitres de faire la même chose.

A la différence des clubs, les hommes en noir, qui réclament onze journées de primes non payées, c’est-à-dire, siffler onze matches sans recevoir aucun copeck, ont décidé de suspendre leur participation au championnat.

Ils refusent ainsi de siffler les matches qui restent à jouer dans le championnat. Ils l’ont fait savoir mardi à la ligue-pro à travers un courrier.

Jusqu’à ce jour, aucune réponse donnée par la ligue, aucune assurance donnée par le président de cette ligue, en l’occurrence KPC, qui focalise l’attention des férus du cuir rond, privés de leur passion.

On est cependant très loin à ce jour de l’engagement volontariste du patron de GUICOPRES à son début de mandat, qui a fait rêver plus d’un acteur du football local.

A rappeler, que parmi ces engagements figurent entre autres : La revalorisation et le payement à temps des primes des arbitres, la revalorisation et le payement intégral de la subvention accordée aux clubs, la couverture des terrains régionaux de gazon synthétique. Mais hélas, la réalisation de ces engagements, est toujours attendue.

 

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top