Actualités

Kaba Fidel à propos du nouveau gouvernement : « c’est une fausse couche »

La composition de l’équipe gouvernementale que dirigera désormais Ibrahima Kassory Fofana, a été rendue publique, samedi 26 mai 2018.

Ce gouvernement aux yeux de plusieurs observateurs, ne semble pas refléter l’image de celui qui sera à l’écoute du peuple comme l’avait annoncé le président de la République.

Contacté par notre rédaction, dimanche 27 mai 2018, Mohamed Lamine Kaba président du parti Forces des Intègres pour la Démocratie et la Liberté (FIDEL), s’est prononcé sur la disparition constaté de certains départements ministériels, la sous-représentativité de la couche féminine, la création de supers postes et la l’entrée de deux anciens opposants. Pour lui, ce gouvernement est une ‘’fausse couche’’.

« Je regrette qu’au regard de ce qui nous a été annoncé, un gouvernement de rupture, un gouvernement proche de la population, je pense que c’est une fausse couche… », a-t-il entamé.

Une disparition constatée de certains départements ministériels.

« Nous avons vu la disparition de certains départements ministériels ou qui ont ce rang. C’est tels que le ministère de l’élevage, le secrétariat général des affaires religieuses et le secrétariat du gouvernement.

Est-ce que le secrétariat général des affaires religieuses sera une direction au niveau du département chargé de la Culture ? Est-ce que le ministère de l’élevage sera rattaché à celui de l’agriculture ou à l’environnement ? Il y a un hic à ce nouveau. Selon l’orthodoxie administrative, c’est un manquement très fort ».

Un mandat présidentiel dédié aux femmes et aux jeunes, mais la gente féminine assez sous représentée dans cette équipe.

« Un mandat dédié aux femmes et jeunes. Malheureusement nous n’avons que trois (3) femmes sur 33 ministres. A peine 9% alors que selon la Loi, nous devrions avoir 30%. Il n’y a aucun jeune ministre qui a moyen de 40 ans. La couche féminine a été trompée par Alpha Condé ».

Des portefeuilles considérés comme des supers postes. C’est le cas du ministère de la défense nationale, cumulé à celui des affaires présidentielles, confié à Dr Mahamed Diané.

« Vous vous rappeler sous Conté, le ministère le plus contesté, c’était celui chargé des affaires présidentielles, qui était assuré à l’époque par Fodé Bangoura. Cette fois-ci, tout laisse à croire que la primature a été piégée par le président Alpha Condé. Dr Diané qui a toujours été une marionnette pour le président Condé, il suffit seulement qu’Alpha soit en contradiction avec Kassory Fofana pour que le chargé des affaires présidentielles, s’érige là-bas pour faire l’affaire d’Alpha. Dans ce gouvernement, Kassory a été piégé par les fonctions des affaires présidentielles ».

Deux anciens opposants ont fait leur entrée au gouvernement. C’est Mouctar Diallo, président des NFD et Aboubacar Sylla leader de l’UFC.

« Les deux ont été ministres par le passé, ils ont des expériences ministérielles, mais seulement, ils n’ont pas les mêmes chefs dirigeants. Quelles que soient leurs ambitions, il sera très difficile pour eux de travailler parce que le président Alpha n’est pas coopératif »

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top