Actualités

Kassory promet de lutter contre la corruption : L’ANLC se réjouit de cette initiative (Interview)

Le nouveau premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, dans ses tous premiers propos lors de son entrée en fonctions, la semaine dernière, s’est engagé à lutter contre la corruption en Guinée.

Cet engagement du premier ministre, réconforte à plus d’un titre l’Agence Nationale de lutte contre la corruption, L’ANLC.

L’institution l’a fait savoir par la voix de son secrétaire exécutif adjoint lors d’une interview accordée, ce jeudi 31 mai 2018, à un reporter de mosaiqueguinee, à son bureau à Kaloum.

Lisez :

Mosaiqueguinee.com : Que pensez-vous de l’annonce du nouveau premier ministre, qui a déclaré faire de la lutte contre la corruption, son cheval de bataille ?

Sekou Mohamed Sylla : Cela nous réconforte, nous de l’agence nationale de lutte contre la corruption. C’est déjà une volonté exprimée par le premier magistrat de la République, qui a pour mission de faire le suivi et la mise en œuvre de la politique nationale de bonne gouvernance et de mener les activités de prévention et de répression des questions de lutte contre la corruption. Vivement la contribution et l’action du premier ministre et de son gouvernement, qui s’inscrivent effectivement dans ce contexte. Depuis 2010, à l’avènement du professeur Alpha Condé au pouvoir, l’Etat guinéen, connaissait le statut d’Etat hors norme, non coopérant, à la date d’aujourd’hui, nous pouvons dire Dieu merci, avec la volonté politique du chef de l’Etat et l’engagement de son gouvernement. La Guinée a passé avec succès son système de mécanisme l’examen d’application de la convention des Nations Unies à l’hémicycle de 2010-2015.

Pensez-vous qu’il sera à la hauteur de ses engagements dans la lutte contre la corruption ?

M.Sékou Mohamed Sylla : Mais bien sûr ! Il s’est rendu compte que la position de la Guinée sur le plan international en matière de lutte contre la corruption, n’est pas honorable, voilà pourquoi il s’est engagé. Et cet engagement prouve que des mesures appropriées seront prises pour engager une lutte farouche contre la corruption dans notre pays.

Comment vous voulez que le premier ministre, Ibrahima Kassory, vous aide dans cette lutte, qui relève d’un parcours de combattant ?

Sékou Mohamed Sylla : La Guinée dispose d’une loi portant prévention, détection, et répression de la corruption, qui a requis toutes les étapes, nous sommes dans l’attente des textes d’application et nous sommes en phase de finaliser la stratégie nationale de la lutte contre la corruption et de la promotion de la bonne gouvernance dans son plan d’action, voilà  les quelques chantiers ouverts pour lesquels, nous demandons humblement l’accompagnement effectif du premier ministre, chef du gouvernement  pour répondre à l’attente du chef de l’Etat et des populations.

Beaucoup de ministre n’ont pas déclaré leurs biens, seul le premier ministre l’a fait, comment voyez-vous cela ?

Sékou Mohamed Sylla : Là où le premier ministre s’est acquitté, rassurez-vous que les autres ministres aussi vont le faire, c’est sûr. Personne n’est au-dessus de la loi.

Interview réalisée par Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top