Actualités

Huilerie sincery de Dabola : vers la signature d’un accord pour le redémarrage de l’usine

La crise née de la fermeture unilatérale et suivie du démantèlement de l’usine COPEOL huilerie Sincery de Dabola, serait en passe de devenir dans quelques jours un souvenir pour les employés et les responsables de cette unité industrielle.

C’est du moins, l’information que vient de nous confier un des responsables de cette usine contacté dans la soirée de ce vendredi, 1er juin 2018 par un de nos reporters.

Selon lui, après les manifestations enregistrées dans cette préfecture du 08 au 24 mai dernier, et le passage des responsables du ministère de l’industrie des petites et moyennes entreprises, les problèmes soulevés par les employés conformément aux conditions posées par les responsables en charge de l’usine ont été examinés et seraient en train d’être réglés pour permettre à cette unité industrielle qui emploie la majorité de la jeunesse de Dabola de reprendre ses activités.

« C’est dans la matinée de ce vendredi, 1er juin, pendant que nous étions en train de préparer une nouvelle manifestation que nous avons reçu un appel de la part d’un de nos représentants à la négociation entre l’Etat, et les responsables de l’usine COPEOL. Ce dernier nous a confié que toutes les dispositions sont déjà prises pour redémarrer l’usine. En plus, il nous fait savoir aussi que l’Etat, contrairement aux promesses faites par le Chef de l’Etat, va désormais laisser la gestion et le fonctionnement de l’usine dans les mains de la société COPEOL. Pour nous, c’est vraiment un ouf de soulagement de voir cette usine gérée par la société COPEOL en ce sens qu’elle a toutes les qualités et compétences », s’est réjoui notre informateur.

Conscient du rôle tant important que joue cette unité industrielle en matière d’emplois et de développement économique dans la  préfecture de Dabola , cet employé, après avoir salué la nomination de Tibou Camara au département des PME, a, au nom de ses collaborateurs, invité ce dernier à  faire du fonctionnement de l’usine COPEOL , une de ses priorités.

« Nous demandons au nouveau ministre des PME d’inscrire notre usine dans ses priorités. Ne pas oublier notre usine qui est le seul secteur d’emplois à Dabola. Les compétences et les qualités de Tibou Camara doivent d’abord servir à nous employés de cette unité, car nous avons fait plus de 6 mois sans salaire. Qu’il utilise tout son talent, tout son pouvoir pour inscrire dans ses priorités, la protection de cette unité industrielle, ce, pour le bonheur et la prospérité de la population de Dabola », a-t-il plaidé.

Joint au téléphone, le préfet de Dabola, Ibrahima Sy Savané nous a dit ceci : « Retenez tout simplement que cette usine va dans les jours à venir reprendre les activités. C’est ce que j’ai à vous dire ».

À rappeler que c’est le non-respect des 50% du contrat   que l’Etat guinéen a signé avec les responsables de l’usine COPEOL, le 23 avril 2013 qui a fait que ces derniers ont décidé de procéder à l’arrêt, suivi du démantèlement de cette unité le 08 avril dernier.

 

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top