Actualités

Mamou : âgé de 27 ans, il loge une balle fatale dans sa tête

Le drame s’est produit dans la nuit du  jeudi, 30 mai 2018, au quartier Madina Mosquée, précisément au secteur Dar -Es -Salam, situé à envion 8km du centre-ville de Mamou.

Joint au téléphone par le correspondant de Mosaiqueguinee.com basé dans la ville, le chef de quartier de Madina Mosquée a confié que le jeune garçon a attendu que tout le monde se rende à la mosquée pour la prière surérogatoire (Tarawih ou Nafila), pour se mettre une balle dans la tête, à l’aide d’un fusil appartenant à son père.

«C’est pendant la prière surérogatoire que le garçon a pris un fusil calibre 12, appartenant à son père pour se donner une balle dans son oreille droite. Quand le chef de secteur à été alerté, il est venu chez moi, accompagné de l’oncle du défunt pour m’informer. Immédiatement, nous sommes allés informer la commune vers 22 heures. De là, nous sommes allés aussi chez le préfet, accompagnés du général de la commune. Le préfet à son tour a appelé au téléphone le recommandant de la brigade de recherche, qui est allé récupérer le corps la même nuit pour le déposer à l’hôpital», explique Mamoudou Condé, chef de quartier de Madina Mosquée.

Pour le moment, les causes qui ont poussé ce jeune à mettre fin à ses jours ne sont pas élucidées. Mais le chef de quartier  nous confie que le défunt, Amadou Bagariou Barry, âgé de 27 ans, célibataire et sans enfant, souffrait d’une dépression mentale. « Il y a de cela un mois il était enchaîné à cause de cette maladie », précise t-il.

Nous apprenons que le corps du défunt a été remis à sa famille qui a procédé à son enterrement ce vendredi à 10 heures.

Alpha Mamoudou Barry, correspondant de Mosaiqueguinee.com à Mamou 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top