Actualités

Tibou Kamara prend fonction à l’Industrie : «je ferai l’effort de ne déplaire à personne»

Tibou Kamara, ministre d’Etat, Conseiller personnel du Chef de l’Etat, a pris fonction jeudi au ministère de l’Industrie et des PME.

Fidèle à sa tradition de grand orateur, l’ancien journaliste n’a pas manqué d’annoncer les couleurs de sa mission tout en se félicitant d’appartenir au gouvernement Kassory.

«Je ne ferai pas de promesses et ne m’engage à rien avant de vous avoir rencontrés et écoutés, avant de savoir où en est-on déjà, où voulons-nous aller ensemble. Ce qui me semble important ici et maintenant, c’est de vous dire toute ma disponibilité à travailler avec chacun, d’être à l’écoute de tous, sans préjugé ni la moindre intention de privilégier les uns et d ‘exclure les autres», a lancé le nouveau ministre en charge de l’Industrie et des PME.

En attendant, poursuit-il plus loin, je soumets à votre attention des pistes de réflexion parmi tant d’autres bien sûr. «La mise en place d’un conseil national de l’industrie qui aura pour mission d’éclairer et de conseiller les pouvoirs publics sur la situation de l’industrie et des services de l’industrie en Guinée au niveau national et international en intégrant des enjeux à l’export ; la création de la pépinière d’entreprises pour le secteur industriel. Si vous avez une idée de projet dans le secteur industriel, où les services liés à l’industrie et que vous avez besoin d’un soutien pour développer cette idée, l’étudier, la formaliser, nous serons à vos côtés pour réaliser votre plan d’affaires et pour décrocher un financement bancaire. Il me semble important d’encourager l’émulation et l’innovation. C’est pourquoi nous envisageons un concours national de l’innovation», annonce Tibou Kamara.

Celui qui jette un regard sur le parcours rcent de Tibou Kamara, y aperçoit forcement une apparence beaucoup plus politique qu’administrative. Tibou en est conscient, lui aussi, et sait qu’il lui faut obtenir le soutien des cadres de ce ministère qui semblent pleurer le départ de Boubacar Barry, décrit comme étant un technicien.

«Nous savons tous que Dieu en qui nous croyons, ne fait pas l’unanimité parmi ses créatures. Ce n’est pas donc un homme qui peut espérer plaire à tout le monde. Cependant, je ferai l’effort de ne déplaire à personne. Je fais le pari avec vous, que le ministère de l’industrie et des PME sera plus connu et plus respecté encore», a-t-il lancé.

Dans son discours, le ministre sortant, avant d’inviter les travailleurs à se mettre au service de son successeur, a invité ce dernier à poursuivre les chantiers en cours. Parmi ceux-ci, figure la poursuite de la cession des unités industrielles revenues dans le portefeuille de l’Etat.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top