Actualités

Me Hamidou Barry : « nous n’accepterons pas un procès sans Moussa Dadis Camara et Général Konaté… »

Une étape importante, a été franchie, vendredi, en vue de l’organisation, enfin, d’un procès concernant le massacre du 28 Septembre 2009.

Le Comité qui aura en charge le pilotage de ce procès, est désormais mis en place.

C’était à la faveur d’une cérémonie qui s’est tenue dans les locaux du ministère de la justice, sous l’égide du premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, en présence de quelques acteurs de la société civile, et des représentants des Nations Unies.

Contacté par notre rédaction, ce samedi 02 juin 2018, l’avocat des victimes des événements du 28 septembre, Me Hamidou Barry s’est tout d’abord réjoui de la mise en place de ce comité, avant de demander l’indemnisation des victimes de ce massacre.

« Nous du collectif des avocats des victimes du massacre du 28 septembre, nous saluons la mise en place de ce comité de pilotage. C’est une très bonne chose, cela nous réconforte. Mais, nous lançons un appel à ce comité pour qu’il alloue rapidement une indemnisation provisoire à ces victimes dont une, a la jambe amputée, certaines sont malades », a-t-il plaidé.

Plus loin, il estime que le retour de l’ex président de la transition et le Général Konaté est nécessaire pour un procès équitable, transparent et inclusif. Et souhaite que ce procès se tienne à Conakry.

« Nous lançons un appel à ce comité de pilotage, pour qu’il y ait un procès inclusif, équitable et transparent. Pour cela, nous voulons que le capitaine Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté, regagnent la Guinée. Il ne faut pas qu’on les empêche de revenir. On n’acceptera pas un procès sans Moussa Dadis et général Konaté. C’est pas possible. Et puis, je pense que c’est le TPI de Dixin qui est compétent pour prendre en charge cette affaire », a fait savoir l’avocat des victimes du tristement célèbre massacre.

« Si le premier ministre affiche la volonté du gouvernement de lutter contre l’impunité, je pense que c’est un bon discours, c’est une bonne initiative. Mais, il faut que cela soit accompagné par des actes concrets », a conclu Me Hamidou Barry.

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top