A LA UNE

Blocages dans le dialogue politique : Kassory Fofana attend de Cellou Dalein Diallo et de l’opposition un mémo

Le premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana accompagné d’une forte délégation, a rendu une visite au chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, ce lundi 04 juin 2018, au QG de l’UFDG à Hamdallaye.

Cette visite du chef du gouvernement s’inscrivait dans le cadre d’une consultation engagée par le nouveau locataire du palais de la Colombe, en direction des institutions républicaines et de la classe politique.

Elle visait à la relance du dialogue actuellement en panne, entre le pouvoir et l’opposition républicaine notamment.

« Le message livré à monsieur le président de l’UFDG, est le message de fraternité, d’amitié et d’invitation de la part de son grand frère professeur Alpha Condé à la culture du dialogue social pour qu’ensemble nous contribuions à la stabilité de ce pays, à faire l’économie des morts et des dégâts, et des conséquences fâcheuses des démonstrations politiques », a déclaré à la presse, Dr Kassory Fofana, au sortir de leur entretien.

D’après le premier ministre, Cellou Dalein Diallo, a demandé au gouvernement de fournir des efforts pour créer les conditions d’un dialogue sincère.

« Nous avons pris note de ce point de plainte. Nous avons pris note également de sa décision de nous saisir d’un mémorandum pour tout ce qui bloque ou risquerait de bloquer le dialogue socio-politique », a ajouté Kassory qui dira qu’ils attendent ce mémorandum avec impatience.

« Je pense que dans les semaines ou mois à venir, nous travaillerons main dans la main avec l’opposition républicaine à améliorer le climat de paix sociale », a clôturé le premier ministre.

Pour sa part, Cellou Dalein Diallo soutient que pour la restauration de la confiance et la préservation de la paix, l’opposition s’engage dans ce sens et le gouvernement trouvera en eux des partenaires loyaux.

« Nous avons marqué notre accord de collaborer à un tel projet. La promotion d’une démocratie apaisée, la protection des droits humains et des libertés fondamentales, constituent des valeurs pour lesquelles nous nous battons. Si du côté du gouvernement, le nouveau premier ministre que nous connaissons parfaitement, s’engage résolument dans cette voie, il ne trouvera au sein de l’opposition que des partenaires loyaux et engagés à conduire une telle politique », a déclaré le chef de file de l’opposition.

« Nous avons à sa demande, promis de lui déposer un mémoire pour faire état de toutes les sources de conflit et l’origine de la crise actuelle pour que très rapidement peut être, qu’on essaye de s’en sortir par une résolution juste et équitable », a ajouté le président de l’UFDG.

A noter que parmi les responsables présents dans la délégation du premier ministre, figurait le ministre en charge des affaires présidentielles, Dr Mohamed Diané et le ministre de l’Administration du territoire Général, Bourema Condé.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top