A LA UNE

La Guinée en marge de la journée de l’environnement : scandalisé, le député David Camara parle des déchets plastiques

Cette année, la Guinée est restée en marge de la célébration de la journée internationale de l’environnement. Celle-ci est célébrée le 05 juin de chaque année.

Une équipe mixte des rédactions de Mosaiqueguinee.com et d’Espace, est allée à la rencontre de l’Honorable David Camara, ancien Président de la commission environnement et Développement à l’Assemblée nationale.

«La lutte contre pollution plastique» est le thème choisi  pour cette année 2018. En Guinée, les déchets plastiques contribuent énormément  à la pollution de l’environnement. Après des explications sur le retard de notre pays dans le processus de lutte contre les déchets plastiques, l’honorable David Camara s’est montré scandalisé de la non-célébration de cette journée en Guinée.

Le parlementaire se souvient que ce sujet avait été débattu à l’Assemblée nationale. «La consommation des sachets plastiques qui est interdite dans plusieurs pays africains constitue un phénomène de pollution dans notre pays. Nous avons tiré des sonnettes d’alarme à propos des sacs plastiques. En Guinée, l’approche qui a été retenue, c’est d’attendre que le stock de sacs plastiques  à l’intérieur du pays soit épuisé. Entre-temps, en interdire l’exportation.
L’approche aujourd’hui est de passer à la production des sacs biodégradables. Mais ce qui frêne l’élimination des sachets plastiques est que certaines unités industrielles ont été programmées  pour utiliser ces sacs traditionnels. Aussi, la reconversion des machines traditionnelles au biodégradable ne se fait pas du jour au lendemain parce que ce sont des nouveaux investissements, ça crée le chômage aussi parce que beaucoup de jeunes aujourdhui sont dans ce travail là », dit-il.

Abordant la non célébration de cette journée, le député déclare : «L’environnement dans notre pays aujourd’hui, est dans un état très piteux.  La Guinée ayant ratifié  pratiquement toute les conventions internationales  relatives aux phénomènes de l’environnement, forcement, quand nous avons une journée comme celle-ci, elle ne peut pas passer inaperçue.»

Le nouveau ministre de l’Environnement, Oyé Guilavogui, n’a pas encore pris fonction. Peut être que ceci fait partie des raisons ayant conduit à la non-célébration de cette journée.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top