A LA UNE

Ministère des Travaux Publics : fin d’une retraite stratégique de trois jours à Coyah

Aussitôt nommé à la tête du ministère des Travaux Publics, Moustapha Naïté a organisé une retraite dite stratégique de trois jours à Coyah.

Les échanges au cours de cette rencontre  tenue du 02 au 04 juin 2018 entre cadres du ministère et ceux de l’administration déconcentrée, ont permis de poser un diagnostic sévère qui a abouti au dégagement de mesures correctives et à l’élaboration d’un plan d’action devant servir de boussole pour les mois à venir.

«Nous avons réfléchi sur un nouveau cadre, une nouvelle méthode de travail. Ensemble, nous avons tenté de revoir nos objectifs par rapport à nos structures et aux acteurs du ministère. Nous nous sommes appropriés pendant ces trois jours, d’une nouvelle dynamique. Ensemble, nous allons fixer un cap clair et précis avec comme directives axées sur l’efficience et le travail collaboratif», a mentionné le ministre Moustapha Naïté qui n’a pas manqué d’ajouter qu’il était extrêmement important de revoir et de corriger ensemble les chevauchements de compétences, les petites luttes structurelles internes, les failles dans les interventions pour les travaux d’urgence et de repenser les mécanisme de recherche de financement.

Aussi, poursuit-il, les résultats de cette retraite vont permettre d’agir sur des leviers permettant que les travaux soient désormais exécutés dans les  délais et conformément aux cahiers de charges. «Ensemble alors, nous avons mis en place un nouveau cadre pour les travaux d’urgence et repensé le chronogramme et la méthodologie de mise en  oeuvre des programmes sur les court, moins et long termes», ajoute Moustapha Naïté.

Parmi les mesures préconisées, certaines touchent les dénominations et les attributions de certaines Directions. La Direction Nationale des Investissements (DNI) pourrait devenir la Direction Nationale des Investissements Routiers (DNIR). A elle, sera attribué les prérogatives de rechercher des financements et de s’occuper désormais de toutes les passassions de marchés au sein du département.

La Direction Nationale de l’Entretien Routier dévient Direction Nationale de la Protection et de l’Entretien Routier (DNPER). A cette dernière, s’ajoutent les quatre  autres directions techniques. Il s’agit de la Direction Nationale des Routes Nationales, La Direction Nationale des Voies Urbaines, la Direction Nationale des Routes Préfectorales  et l’AGEROUTE. Avant, témoigne un cadre, les directions passaient plus de temps à gérer les passassions de marchés que de s’occuper du suivi des travaux.

En résumé, a mentionné le ministre, nous partons de Coyah avec une dynamique nouvelle avec la nécessité de réussir la mission qui nous est confiée par le Président de la République et son Premier ministre.

«Je voudrais préciser que ce que nous avons retenu de ces trois jours de réflexions et que nous nous promettons d’implémenter, ne se substitue en rien à la lettre de mission qui nous sera remise par le Premier ministre, Chef du gouvernement. C’est plutôt une démarche qui anticipe de nouvelles méthodes de travail et de dynamique au sein du ministère des Travaux Publics», s’est défendu le ministre, conscient peut être des interprétations qui pourraient faites par certains.

Avant de lever définitivement la séance, le nouveau patron des TP a dévoilé son slogan : Penser ensemble, agir ensemble, réussir ensemble. 

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top