Actualités

Massacres du 28 septembre 2009 : les avocats des victimes exigent une requalification

Moins d’une semaine après la mise en place du Comité de pilotage du procès de l’affaire du 28 septembre, sous l’égide du ministre de la Justice, le collectif des avocats des victimes a fait une sortie ce mercredi 06 juin 2018.

Dans une déclaration rendue publique à l’occasion d’une conférence de presse animée à cet effet, ces avocats n’ont pas que salué la mise en place dudit comité de pilotage.

Ils ont surtout exigé la requalification des évènements.

«Le collectif réitère son attachement à la qualification des événements du 28 septembre 2009 et les jours qui ont suivi, en crimes contre l’humanité, comme le spécifie la Commission Internationale d’Enquête des Nations Unies (ONU) dans son rapport en date du 17 décembre 2009 », a lu Me Hamidou Barry, membre du collectif des avocats.

Par ailleurs, le collectif des avocats rappelle qu’il tient, pour un procès inclusif, la comparution du Capitaine Moussa Dadis Camara et du Général Sékouba Konaté, respectivement Chef de la junte et puissant ministre de la Défense au moment des faits.

«Nous tenons à un  procès juste, équitable et inclusif dans lequel tous les accusés seront appelés à comparaître, notamment le Capitaine Moussa Dadis Camara et le Général Sékouba Konaté», dit-on dans la déclaration.

Le collectif estime que la tenue d’un procès équitable dans cette affaire, contribuerait à la lutte contre l’impunité, favoriserait la réconciliation nationale et participerait au respect du principe de complémentarité consacré par le Statut de Rome portant création de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Pour la requlification des faits, Me Hamidou Barry déclare que le collectif attend l’arrêt de la Cour suprême qu’il a saisie à cet effet.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top