A LA UNE

Ministère de la sécurité : Alpha Ibrahima Keira annonce zéro tolérance contre les troubles à l’ordre public

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, a présidé ce vendredi sa première assemblée générale hebdomadaire, devant le personnel de la police et la protection civile.

Une tradition républicaine dont le ministre Ibrahima Keira hérite au sein du département, où chaque vendredi, le personnel se retrouve pour partager et échanger des informations, et donner des instructions sur les nouvelles orientations du ministère.

A l’entame, Ibrahima Keira fixe le cap de ses réformes et annonce des mesures en interpellant les agents de la police et protection civile sur leurs responsabilités : ’’Je rappelle les uns et autres sur la mission sacrée dans le domaine de la sécurité et de la protection civile.  Afin que désormais cesse le grand banditisme dans le pays, la criminalité galopante que nous connaissons malheureusement, les kidnappings, les troubles à l’ordre public, la délinquance mais aussi la police qui doit respecter les citoyens, en refusant les pratiques qui ne font pas honneur au corps. Voir le plus souvent que les citoyens dans leur mouvement, sont victimes de racket de la part de certains policiers indélicats » a regretté le ministre devant la troupe.

Dans le même discours, Ibrahima Keira a mis l’occasion à profit pour lancer un appel à l’endroit des inspecteurs généraux de la police : ‘’J’appelle aussi l’inspection générale de la police à fermer les bureaux pour aller sur le terrain pour jouer pleinement son rôle de police des polices, et nous remonter l’information sur les indélicatesses de certains agents des forces de l’ordre. Ces agents qui perturbent l’ordre public en lieu et place de certains malfrats et voyous. Mais aussi pour que les sanctions prévues par le code de la police soient appliquées sans état d’âme’’.

Par la même occasion, il prend une mesure sur l’abandon de postes de certains agents de la police nationale qui auraient migré dans d’autres départements ministériels : ‘’les commandants de groupes de peloton, doivent comprendre leur mission afin de mieux encadrer les hommes et faire en sorte qu’il ait moins d’abandons de postes. J’ai aussi le regret de constater que beaucoup d’agents qui sont parvenus à la fonction publique par le canal de la police et de la sécurité civile, on fait une porte d’entrée pour émarger sur le budget de l’Etat et aller dans d’autres services et ils continuent à percevoir leur salaire. Je leur donne 48 heures pour rejoindre leurs unités et département pour reprendre les activités conformément aux engagements contractuels’’.

A ajouter que pour cette assemblée générale hebdomadaire sous l’ère Ibrahima Keira, les agents de la police et protection civile ont répondu à l’appel en lui souhaitant la bienvenue.

Et la tolérance zéro a été annoncée pour les troubles à l’ordre public lors des manifestions de colère.

Saidou Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top