A LA UNE

Mise en oeuvre de l’accord-cadre de 20 milliards : une convention minière signée avec le géant chinois Chalco

Le Directeur Général de Chalco, filiale de Chinalco, vient de signer une convention minière avec le gouvernement guinéen, à travers les deux ministres en charge des Mines et du Budget.

Elle porte sur le développement dans la zone de Boffa, d’une chaine de production intégrée de bauxite et d’alumine, et la réalisation d’infrastructures en vue de l’évacuation du minerai.

Selon LU Dongliang, Directeur Général de Chalco, ce projet prévoit environ trois mille (3.000) emplois. Il ajoute dans les commentaires devant la presse, que l’investissement s’élève à environ 700 millions de dollars.  C’est une convention qui entre dans le cadre de la concrétisation de l’accord-cadre de 20 milliards de dollars signé entre Conakry et Pékin.

La cérémonie de signature a eu lieu ce vendredi 08 juin 2018 dans la salle de conférence du ministère des Mines et de la Géologie en présence du ministre Conseiller du Chef de l’Etat chargé des questions minières et du Conseiller économique et commercial de l’Ambassade de Chine en Guinée.

Ce projet s’étend sur deux phases. Au cours de la première phase, Chalco s’engage à construire et exploiter une mine de bauxite d’une capacité initiale de 12 millions de tonnes par an. La réalisation d’un port sur le fleuve Fatala et une plateforme de transbordement située au large de l’embouchure du Rio Pongo fait partie des prévisions.  Si tout se passe comme indiqué par les deux parties, la production de bauxite va démarrer 36 mois après l’entrée en vigueur de la convention.  La seconde phase consistera à réaliser une raffinerie d’alumine pour la transformation d’une partie de la bauxite.

Une partie des revenus de ce projet contribuera à rembourser les prêts de l’accord-cadre portant sur 20 milliards, signé en septembre 2017 entre la Guinée et la Chine.

«C’est un partenariat stratégique à long terme avec un des leaders mondiaux dans le secteur. Leur engagement pour la transformation locale en alumine et leur intention sur les moins et long termes de pouvoir aller sur toute la chaine de transformation, est une excellente chose pour la Guinée. Cela va contribuer à l’industrialisation du pays», s’est réjoui le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba.

La signature de cette convention, a également mentionné le ministre des Mines et de la Géologie, s’inscrit dans le cadre de la vision globale du chef de l’Etat, consistant à faire du  secteur minier guinéen un catalyseur pour la transformation économique à travers la contribution du secteur dans la réalisation d’infrastructures.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top