A LA UNE

Insalubrité : le Premier ministre explique sa campagne d’assainissement de Conakry

La bataille contre les ordures a été entamée ce samedi, 09 juin 2018 dans la capitale Conakry par le nouveau Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Le chef du gouvernement, accompagné du Ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté, du ministre de la Communication, Amara Somparé et du ministre des investissements Publics et Privés, Gabriel Curtis, a effectué le déplacement sur trois domaines d’entassement d’ordures.

Il s’agit comme nous vous le disions précédemment, des dépôts de Fossidet, Cosa en face de la radio Djigui FM et Coleah ENAM.

Après cette visite de terrain, le Premier ministre s’est prêté aux questions des journalistes.

Dr Kassory Fofana a fait savoir que l’effet d’annonce n’est pas son genre. Mais qu’il faut plutôt essayer de trouver une véritable politique d’assainissement.

«Cette opération concerne une soixantaine de points d’entassement d’ordures. Nous allons évacuer ça dans les deux à trois semaines à venir. Ensuite, de manière structurée, les PME iront dans les quartiers pour faire des contrats avec les familles pour ramasser leurs ordures et les mettre dans les lieux désignés. Je n’aime pas faire des annonces. Essayons d’abord de limiter les dégâts en dégageant les ordures identifiées, ensuite organisons nous pour que de manière structurelle nous ayons une véritable politique d’assainissement, avec des moyens appropriés», dit le nouveau PM.

A en croire le directeur de l’agence nationale de salubrité publique, des milliers de jeunes vont pouvoir apporter leur aide à ce projet.

« Des jeunes vont être mobilisés sur instruction du Président de la République et du premier ministre. Il y aura une centaine par quartier pour pouvoir accompagner ce programme d’urgence d’assainissement de la ville de Conakry, qui consistera pour un départ à l’élimination des points sauvages qui sont à travers la capitale et ensuite le curage des caniveaux », souligne-t-il.

Dr Kassory Fofana précise toutefois, qu’on ne peut pas rendre la ville propre, si l’on ne procède pas à un changement de comportement.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top