A LA UNE

Boké : Bobo Denken, le paysan de tous les records, ‘’le combustible’’ du monde rural guinéen

Son expérience, son parcours, le modèle de personnage qu’il est, jovial, débonnaire, altruiste, mais fonceur devant l’Eternel, porté sur les records dans le monde, bref, tout en lui, constitue une grande école de la vie et un exemple de réussite via la terre.

Son nom, Mamadou Bobo Denken Diallo, comptable de formation, revenu de ‘’l’aventure’’ comme on le dit prosaïquement, en 1983, l’homme, a depuis, décidé de se tourner vers la terre, de faire de l’agriculture, tout en développant d’autres activités connexes.

Au bout de 35 ans, il est aujourd’hui passé comme ce ‘’combustible’’, sans lequel le monde rural guinéen, s’il ne cesse pas d’exister, connaîtrait difficilement le début d’essor qui le caractérise de nos jours.

Loin du tintamarre politique assourdissant de Conakry, Bobo Denken, par ailleurs, président de la chambre nationale d’agriculture de Guinée (agriculture, pêche, Elevage), contribue à un degré extrêmement important dans l’effort qui est celui des autorités guinéennes, pour créer les conditions d’une agriculture guinéenne qui se veut ambitieuse et performante.

A Denken, son village natal, situé à 10 Km de Boké ville, il a à son compte plus de 2.000 hectares de riz, d’autres surfaces importantes à Kamsar, mais aussi à Dabyss et à Koundara.

Dans la perspective d’une plus grande modernisation de l’agriculture guinéenne et en vue de continuer à réduire de manière significative, les importations de riz en Guinée, il est en train d’installer sur place la première rizerie du pays, autrement une unité de traitement du riz produit localement.

Egalement sur place, dans un tout autre registre, il évolue dans les cultures de rente notamment l’anacarde.

C’est d’ailleurs dans ce domaine, particulièrement, qu’il s’illustre le plus et pourrait dans les cinq ans à venir, étonner et impressionner le monde entier.

Les superficies cumulées à son actif dans la zone, aménagées ou en voie de l’être, représentent le champ d’anacarde, le plus étendu au monde, soit près de 5 mille hectares.

Nulle part au monde, aucun privé, encore moins, une structure étatique, ne dispose d’une superficie dépassant même les 1.000 hectares aménagés.

Bobo Denken, ce n’est pas tout, celui qui se définit comme un ‘’homme d’affaires ‘’ tout court, au-dessus de tous les clivages politiques en Guinée, évolue également dans la pêche.

A la différence d’autres acteurs du secteur, lui, a préféré ne pas pêché dans les ‘’eaux troubles’’ de la Guinée.

Sa société de pêche ‘’Sitguruma’’, une des plus puissantes de la sous-région, dotées d’une flotte de bateaux lui appartenant, donc, non loués, fait des merveilles en Mauritanie où il a d’autres intérêts.

L’homme est un cas d’école, un modèle de réussite, une référence bientôt dans le domaine de l’anacarde aussi bien en Afrique que dans le monde.

Nous y reviendrons !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top