A LA UNE

Cas Paul Moussa et Sékou Camara : Marie Madeleine Dioubaté y voit un possible règlement de compte

La révocation la semaine dernière des directeurs généraux de l’Office Guinéen de Publicité et de l’Office Guinéen des Chargeurs, continue de faire des vagues dans l’opinion publique.

Ce lundi, 11 juin 2018 dans l’émission ’’Les Grandes Gueules’’ de la radio Espace Fm, la candidate des écologistes aux présidentielles de 2010, s’est prononcée sur le sujet.

Marie Madeleine Dioubaté, aujourd’hui à la tête du parti Rassemblement pour la Paix et la Démocratie (RPD), a affirmé que le premier ministre a posé un acte fort à travers la révocation de ces deux cadres.

Toutefois, elle a souligné avoir des informations qui auraient conduit à la révocation des concernés.

« J’ai eu, en fait, quelques informations concernant M. Paul Moussa Diawara, qui se préparerait à être candidat à la prochaine présidentielle de 2020. Il ne s’entendrait pas également avec M.Bantama Sow qui est PCA de l’OGP. M. Sékou Camara, membre du bureau politique du RPG Arc-en-ciel, aurait mobilisé des militants pour s’opposer à la nomination de M Kassory Fofana à la primature. Donc si c’est informations sont vraies, je conclurais que la vraie raison de leur révocation, ce ne serait pas la lutte contre la corruption », affirme-t-elle.

La présidente du RPD, a ajouté que Dr Kassory Fofana ne fera rien de nouveau dans la lutte contre la corruption.

« Pour l’instant je reste sceptique et nous allons voir les prochains actes qu’il va mettre en place pour lutter réellement contre la corruption. Je pense qu’il n’y a pas d’espoir de voir ce gouvernement-là lutter contre la corruption. Déjà quand vous voyez la composition du gouvernement, on a recyclé la moitié de l’effectif et ils ne sont pas tous blanchis. M. Kassory Fofana est lui-même issu du sérail de la haute fonction publique guinéenne. Je pense que M.  Kassory ne fera rien de nouveau pour la lutte contre la corruption », confie-t-elle.

Marie Madeleine Dioubaté a enfin souhaité que ces actions s’élargissent pour toucher toutes les régies financières du pays.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top