A LA UNE

Presse privée : le ministre Amara Somparé annonce des mesures

Après les médias de service public, le nouveau ministre de la Communication et de l’Information, Amara Somparé, a rencontré la presse privée lundi, 11 juin 2018.

Au cours de cette rencontre avec les représentants des associations de presse à Coleyah, à la maison commune des journalistes, Amara Somparé a d’abord écouté le discours de bienvenue lu par le porte-parole des associations.

Amadou Tham Camara a égrainé quelques difficultés de la presse privée et formulé des doléances. La maison de la presse dont la location coutait 8 millions par mois au départ, coûterait de nos jours 20 millions de francs guinéens. Amadou Tham Camara a particulièrement renouvelé le souhait de voir le gouvernement construire une maison de la presse pour les journalistes guinéens.

L’amélioration des conditions de travail des journalistes à travers un cadre légal favorable et l’organisation de la journée de la presse, sont entre autres doléances formulées par la presse.

A son tour, le ministre a fait deux annonces majeures. La première, c’est la mise à jour des textes juridiques et leur consolidation dans un document qui sera appelé le code de la presse.

Deuxième annonce, le ministre parle de la mise en place d’un cadre de concertation permanent. Il décrit cette plateforme comme étant cadre de dialogue entre les organisations de la presse privée et le département  de la communication et de l’Information.

Cette rencontre, tenue dans la salle Mohamed Koula Diallo, a pris fin par la visite guidée.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top