Actualités

Affaire Aboubacar Sidiki Mara : « C’est le procureur de la république qui s’oppose à sa libération », accuse Me Paul Yomba

Malgré les multiples référés introduits auprès du tribunal de première instance de Dixinn, pour sa mise en liberté provisoire, Aboubacar Sidiki Mara, le secrétaire général adjoint de l’UGTG, reste toujours détenu à la maison centrale de Conakry, en entente de son procès.

Selon ses avocats que nous avons joints au téléphone, des dispositions de la loi, stipulent que si la peine encourue par le prévenu n’atteint pas ou n’excède pas trois ans, il ne doit alors pas être placé sous mandat de dépôt.

« Les cas pour lesquels Aboubacar Sidiki Mara, est détenu, s’ils sont avérés, sont prévus et punis pour trois à six mois de prison et une amande de 500.000fg ou alors l’une des deux peines. Soit l’amande ou la peine…En réalité, il ne devrait même pas être placé sous mandat de dépôt », indique Me Paul Yomba.

Par ailleurs ils (ces avocats), ont pointé un doigt accusateur sur le procureur de la république près le tribunal de première instance de Conakry 2, à qui ils reprochent d’ailleurs d’être complice du maintien en détention prolongée du jeune syndicaliste.

« C’est le procureur de la république près le tribunal de première instance de Dixinn, qui nous fatigue. Le parquet général fait un pourvoi fantaisiste, pour le maintenir en prison en ne suivant même pas la procédure. De l’autre côté, c’est le procureur de la république Sydi Souleymane N’diaye, qui s’oppose à sa libération et le retient davantage en prison, en lui appliquant une loi qui n’est même pas applicable », ajoute-il.

Ces avocats entendent tout de même envisager une nouvelle procédure dans les prochaines heures, qui selon eux, va consister à introduire une requête en référé liberté, pour la mise en liberté provisoire de leur client.

Affaire à suivre !

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top