A LA UNE

Kissidougou : une collégienne tuée dans un braquage

Dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 juin 2018 aux environs de 1h du matin, des coupeurs de routes, ont braqué un véhicule qui provenait de N’zérékoré en partance pour la préfecture de Mali en Moyenne Guinée.

Au cours de cette opération qui aurait eu lieu à 25 km du centre-ville de Kissidougou, Mariama Cissé Souaré, une collégienne âgée de 18 ans qui se rendait à Mali Yembèrin avant de continuer sur la Mauritanie pour ses vacances auprès de son père, a pris une balle dans la tête et en a rendu l’âme.
Joint au téléphone par notre rédaction ce mardi 12 juin, le chauffeur du véhicule, Mamadou Chérif Sow, raconte la scène de cette horrible mésaventure.

« On avait dépassé la ville de Kissidougou. Un peu avant le carrefour appelé hèramakönö, c’est là que les assaillants ont commencé à nous suivre. En ce moment c’est mon jeune frère qui était au volant. Ils ont tiré un premier coup en direction de notre pneu, mais ce fut la jante qui fut touché. Mon jeune frère a pris peur et du coup j’ai repris la direction. De là-bas ils nous ont suivi avec des tirs parfois nourris jusqu’à ce qu’on s’est approché d’un petit village. Ils ont tenté de m’abattre en tirant vers ma direction.

Mais derrière moi il y avait cette fille. Vue qu’elle était plus géante que moi, elle a malheureusement pris la balle dans la tête vers son côté droit. Mais personne d’entre nous, ne s’est rendu compte. Arrivée à ce village, j’ai tenté de freiner brusquement derrière un camion-citerne qui était garé au bord de la route pour que leur véhicule se cogne au notre afin qu’on puisse les identifier, mais hélas, ils ont fait crever mes pneus. Quand j’ai tenté de foncer vers les habitations, ma voiture n’avait plus de force c’est dans ces manœuvres que mon jeune frère aussi a été touché sur l’épaule.

Ainsi j’ai instruit à tous les passagers de sortir pour fuir. Et c’est là qu’on s’est rendu compte qu’une balle s’est logé dans la tête de la fille et elle en est morte. C’est ainsi que tout le monde s’est mis à crier. Les assaillants ont essayé de s’emparer d’un sac d’argent qui était à bord de mon véhicule mais ils n’ont pas pu car le sac était solidement attaché et les habitants de la localité, se précipitaient pour nous secourir. Mais malgré tout, les assaillants ont réussi à dévaliser certains bagages et s’en fuir avec tout en abandonnant leur véhicule », a raconté le chauffeur qui s’en ait sorti indemne lui.

La victime, Mariama Cissé Souaré, a été inhumée ce mardi à 10h dans sa zone natale à Mali Missidè.
Ce braquage relance le débat sur le phénomène de coupeurs de routes, qui ont causé tant et tant de dégâts sur les routes de Guinée.
Une équation qui interpelle le nouveau ministre de la sécurité, qui a promis, à sa prise de fonctions, la fin de la récréation.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top