A LA UNE

Les greffiers grévistes suspendus par le ministre : vers un recours auprès de la Cour suprême 

Depuis le 08 juin 2018, des greffiers ont déclenché une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire  national pour  réclamer l’application de leur statut particulier signé en  2016 par le Président Alpha Condé.

En lieu et place d’une négociation avec ces fonctionnaires, le ministre de la Justice a choisi  l’option de la force en les suspendant de  leur fonction.

« L’acte de notre suspension  date du 11 juin ,mais c’est aujourd’hui (13 juin ndlr)  que chacun de nous a reçu l’arrêté de suspension. Ils nous disent que nous sommes suspendus de nos fonctions pour faute lourde jusqu’à nouvel ordre », nous a confié un des  cinq grévistes suspendus.

Selon nos informations, un avocat a été saisi. Cet avocat pourrait être le célèbre Me Béa.

Les « victimes » de la méthode forte du ministre de la Justice, attendent de leur avocat qu’il saisisse la chambre administrative de la Cour suprême pour dénoncer cet acte de Me Sacko.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top