Actualités

Fête de ramadan/A faire et à ne pas faire : Les précisions de l’érudit Abdoul Rahim Diallo

Les fidèles musulmans de la Guinée s’apprêtent à vivre la fête de ramadan, communément appelée l’AID EL FITR.

Une fête sacrée qui marque la fin du jeûne obligatoire pendant lequel, les fidèles observent une période de pénitence.

A cet effet, notre rédaction est allée à la rencontre de l’érudit, Cheick Abdoul Rahim, membre fondateur de l’organisation ‘’Ahlloulbayty pour la propagation de l’islam’’.

Il nous parle de ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire pendant le jour de la fête de ramadan.

« La fête de ramadan, c’est la fête de la fin du jeûne, les musulmans doivent la célébrer dans la ferveur, la joie et dans l’obéissance totale à ALLAH. Il faut commencer le matin par s’acquitter de l’aumône du jeune ‘’ ZAKATOUL FITR’’ qui consiste à donner deux kilos et demi de nourriture au nom de chaque personne qui vit sous ton toit. On commence par soi-même, et tous les autres, même s’il y a un nouveau-né.   Ensuite on prend le petit déjeuner assez tôt, prendre un bain aller à la mosquée » a-t-il précisé ».

Dans le même contexte, l’imam lève l’amalgame qui entoure le ‘’ZAKATOUL FITR’’ avant d’apporter une autre précision sur la prière de l ’AID AL FITR : « Mais l’aumône du ramadan n’est pas obligatoire, c’est quand on a les moyens qu’il faut s’en acquitter. Allah ne nous impose pas ce qui est au-dessus de nos moyens. Il faut aller à la prière, cette prière est publique, c’est l’AID AL FITR. Il faut se parer de ses plus beaux habits, aller très tôt à la prière, et assister obligatoirement au serment de l’imam. Il est interdit en islam de prier les deux rakats et ne pas attendre le serment de l’imam qui suit. Les fidèles ont pris l’habitude de rentrer après les deux rakats, alors que le serment de l’imam fait partie de la prière de l’AID AL FITR. Après cette prière, il faut se restaurer, et faire des cadeaux dans la mesure du possible ».

Sur ce qu’il ne faut pas faire pendant le jour de la fête de l’AID AL FITR, l’érudit Abdoul Rahim Diallo en sait des choses : « Ce que le musulman ne doit pas faire pendant la fête de ramadan, c’est tout ce qui consiste à la désobéissance d’ALLAH. On a passé un mois de pénitence, là où on ne mangeait pas, on ne buvait pas, on n’écoutait pas de la music, ce n’est pas le moment de faire cela. Ou dire qu’il faut aller boire de l’alcool, aller à la débauche, ce n’est pas permis même en dehors du ramadan. Il faut choisir les jours de fête pour se rapprocher d’Allah, renforcer votre foi ».

Il conclut par un rappel sur le jour de la résurrection : « Le jour de la résurrection, c’est le jour où tous les hommes qui sont nés et mis à mort par le soufflement de la trompette, qui sont ressuscités par le deuxième soufflement de la trompette, et tous les habitants de la terre serons réunis en un lieu unique. Et ce jour du jugement dernier, vous venez nus, mais personne ne se préoccupe de sa nudité, chacun se préoccupe de soi. C’est après ce compte qu’on ira traverser le pont de SIRATE qui est étendu sur l’enfer », fait-il savoir au micro de notre rédaction.

Saidou Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top