Actualités

RPG Arc-en-ciel : pourquoi il faut resserrer les rangs en vue de la présidentielle de 2020… (Opinion)

Pendant que les mouvements de tous bords naissent et s’organisent pour 2020, la mouvance s’auto-détruit. Faisons table rase du passé – unissons-nous pour un meilleur avenir du RPG arc-en-ciel et sa pérennisation au pouvoir.

Il est important de rappeler que la présidentielle de 2020 approche à grands pas. Les principaux partis politiques de l’opposition se mettent à l’ère de la grande mobilisation et de la sensibilisation pour ne pas être surpris le moment venu. Des mouvements se créent, des initiatives se prennent pour mettre toutes les chances de leurs côtés.

Au RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, l’on ne devrait pas dormir sur ses lauriers, au risque de le regretter amèrement. Des partis alliés sont venus récemment se fondre dans ce parti fondé dans les années 1990 par le professeur Alpha Condé, à la faveur de l’instauration du multipartisme intégral par le régime Conté.

De l’avis de tous les observateurs avertis de la scène politique guinéenne, le RPG Arc-en-ciel a maintenant plus que besoin d’unité et d’entente en son sein pour pouvoir préparer, avec sérénité, l’importante échéance qu’est la présidentielle de 2020.  Au lieu de s’autodétruire ou d’exceller dans les coups bas et les combines, les cadres et militants du parti présidentiel ont plutôt grand intérêt à enterrer définitivement la hache de guerre, à taire leurs rancœurs, à mettre un terme à leur guéguerre de leadership, à se donner sincèrement la main et à regarder dans la même direction. Ce qui leur permettrait, à coup sûr, d’affronter politiquement, avec beaucoup plus de chances, leurs adversaires d’en face. Les règlements de comptes et autres frustrations ne feraient que créer un climat délétère et malsain au sein et autour du parti.

Le RPG Arc-en-ciel, sous le leadership éclairé de son fondateur, Pr. Alpha Condé, se doit de continuer à  rassembler au-delà des ethnies, des régions et  des religions pour faire de la Guinée un pays uni et prospère.

En 2010, c’est le RPG arc en ciel qui a porté au pouvoir celui qu’on appelait affectueusement ‘’l’Opposant historique’’, dans les conditions de transparence que tout le monde connaît. Cinq ans plus tard, le professeur Alpha Condé, présenté par le RPG Arc-en-ciel (né de la fusion du RPG originel avec une quarantaine de partis légalement constitués) se fera réélire dès le premier tour, grâce notamment à son bilan nettement positif au triple plan politique, économique et social.

Pour garder le pouvoir en 2020, les responsables du parti présidentiel n’ont d’autre choix que de poser des actes politiquement correctes , de tendre la main aux nouveaux adhérents et de faire preuve de tolérance les uns envers les autres.   Ce n’est pas en surfant sur l’exclusion ou la discrimination qu’un parti, fût-il au pouvoir, peut voler de victoire en victoire. C’est plutôt en resserrant les rangs derrière un homme consensuel qu’on peut espérer remporter à la régulière des victoires électorales. Qu’on soit cadre ou militant de la première heure ou nouveau venu au sein du parti, tout le monde devrait garder à l’esprit que c’est l’union qui fait la force. Les petites querelles intestines et la formation de clans antagonistes ne feront qu’affaiblir le parti, pour le plus grand bonheur de ses adversaires sur le terrain. A bon entendeur salut.

IBRAHIMA SORY   CISSÉ

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top