A LA UNE

Suivre les matchs du Mondial 2018 : les ministres de l’Energie, de la Jeunesse et de la Communication dévoilent un plan commun

A l’occasion de l’ouverture de la coupe du monde ce jeudi, 14 juin 2018 en Russie, un point de presse a été tenu dans l’enceinte du département en charge de l’Energie et de l’Hydraulique par le patron des lieux, le ministre Taliby Sylla et l’Administrateur  Général d’EDG.

Il était question pour eux, de parler des dispositions prises pour permettre aux Guinéens de suivre cette compétition mondiale.

L’initiative  est aussi soutenue par Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et Amara Somparé ministre de la Communication.

Après avoir campé la question de la fourniture du courant qui est, dit-il, inférieure à la demande, Taliby Sylla a passé la parole à l’administrateur d’EDG pour énumérer les dispositions mises en place.

<<Avec le réseau interconnecté, nous avons pensé à donner le courant de 15h à minuit qui est la tranche horaire dans laquelle les matchs se jouent. Dans les préfectures, avec ce dispositif de la coupe du monde, nous allons démarrer les centrales à partir de 15 heures pour permettre aux populations de suivre les matchs. C’est un effort important que nous allons faire. En termes de coût de carburant ce que EDG va supporter est de l’ordre de trois milliards de francs guinéens. Un coût qui en vaut la peine>>, affirme Abdendi Attou.

En plus de la fourniture du courant électrique, EDG et sa tutelle ont pensé à la mise en place d’espaces pour permettre à certains de suivre tous les matchs du mondial 2018 en Russie.  Ces points sont répartis par commune.

Kaloum : le Mackity et un derrière le camps Samoa. 

Dixinn : terrasse et Bonfi. 

Matoto : stade Kabiné et à Gbessia rond point. 

Matam : carrefour Constantin. 

Ratoma : grand terrain de Nongo, grand terrain de Lambanyi et au niveau du terrain de Cobaya

A en croire, le ministre de la communication, des émetteurs ont été mis à disposition pour permettre à la RTG de retransmettre les matchs partout dans le pays.  Soixante huit maisons de jeunes sont également aménagées et équipées dans tout le pays.

A Conakry, à part la commune de Matoto, qui en a 5 maisons de jeunes équipées, les autres en ont chacune quatre.

Sur l’axe Hamdallaye-Kagbelen où il n’y a pratiquement pas de maison des jeunes, ce sont les rond-point qui sont aménagés à ce effet, a confié le ministre de la Jeunesse. Tout ceci, pour le bonheur des fans du cuir rond.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top