Actualités

Oumar Tounkara du SLECG : « Aucune raison ne peut justifier qu’on organise les examens à la hâte… »

Depuis la surprenante annonce du nouveau calendrier des examens nationaux par le ministère en charge de l’éducation nationale, des réactions fusent de partout.

Après la FEGUIPAE, c’est le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), qui vient de dénoncer cette décision inattendue des autorités du MEN-A.

Lors de sa sortie médiatique à la radio espace dans l’émission ‘’les grandes gueules’’, de ce mardi, 19 juin 2018, le deuxième secrétaire général du SLECG, n’y pas allé du dos de la cuillère.

« Organiser des examens d’affilée, est une chose irréaliste et irréalisable. Je ne peux pas penser que toutes les autorités en charge de l’éducation se retrouvent pour organiser l’atelier des examens nationaux et que ces autorités s’accordent à organiser des examens d’affilée… Aucune raison ne peut justifier qu’on organise ces examens à la hâte. Rien ne dédouane le ministère de l’éducation nationales, parce qu’il n’y a pas de grève, il n’y a pas péril en la demeure », s’indigne Oumar Tounkara.

Cette décision qui continue de faire l’objet de controverse au sein de l’opinion, pourrait selon le responsable du SLECG, être contre-productive sur l’avenir de l’éducation nationale.

A travers cette alerte, les autorités en charge de l’éducation nationale, devraient certainement être amenées à rectifier le tir pour le bien de l’école guinéenne.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top