Actualités

Maison centrale de Conakry : l’étudiante Diaraye Baldé bénéficie d’une liberté provisoire

Incarcérée à la maison centrale de Conakry depuis huit mois pour vol à main armée, Diaraye Baldé vient de bénéficier d’une liberté provisoire, assortie de contrôle judiciaire.

La jeune étudiante en état de famille, visiblement fatiguée par le nombre de mois passés en détention, va pouvoir enfin rejoindre un lieu sûr où elle pourra se remettre et se présenter au juge.

Son avocate, Me Halimatou Camara qui se réjouit de la décision, parle d’une bataille gagnée.

« Ça a été une longue bataille. On a déposé au moins deux demandes de mise en liberté et aujourd’hui Diaraye bénéficie d’une liberté provisoire, assortie de contrôle judiciaire. C’est une grosse bataille gagnée vu qu’elle attend un bébé. Nous nous réjouissons de constater qu’elle est libre et qu’elle va pouvoir accoucher hors de cette prison », confie-t-elle.

A en croire Amadou Bailo Diallo, c’est une garantie prise par son institution qui a permis la libération provisoire de Diaraye Baldé.

« Nous n’avons apporté que notre soutien quant à la libération de Diaraye Baldé. C’est une intervention que notre institution a sollicitée auprès de la Cour d’appel, compte tenu de l’état dans lequel elle se trouve. C’est cette question sociale et humanitaire qui nous a interpellée tous. C’était pour nous une action d’intervenir à temps pour sauver l’enfant qu’elle porte. Nous sommes donc intervenus pour la garantie », a expliqué le Médiateur national de l’enfance.

La procédure concernant cette étudiante est en phase d’appel, selon l’avocate. Me Halimatou Camara dit attendre que la chambre de contrôle de l’institution se prononce.

Il faut rappeler que Diaraye Baldé qui est accusée de vol à main armée par son oncle, accuse à son tour ce dernier de viol.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top