A LA UNE

Contentieux électoral à Kindia : sortie fracassante du maire sortant, Abdoulaye Bah

Quatre mois après la tenue des élections communales du 04 février dernier, la Guinée peine encore à installer les exécutifs communaux  dans les 342 communes rurales et urbaines du pays.

Le président sortant de la délégation spéciale de la Mairie de Kindia et tête de liste de l’UFDG  à ces élections, invité dans l’émission les « GG », de nos confrères de la radio Espace Fm, ce jeudi 21 juin 2018, a taxé Yaya Kairaba Kaba, magistrat, de voleur.

Abdoulaye Bah accuse ce magistrat d’avoir falsifié des résultats favorables à sa formation politique (UFDG, ndlr) au profit du RPG arc-en-ciel.

« … Des magistrats à la solde d’une entreprise systématique du vol universel légal  et secret dans une démocratie, c’est extrêmement grave. Monsieur Yaya Kairaba Kaba, a été soumis à un vol au compte de Kindia. Au niveau de la CACV de cette ville, dans 4 quartiers, l’UFDG reçoit 332 voix à Abattoir 1, M Yaya Kairaba Kaba, en catimini, donne au RPG AEC  395 sur le terrain et à l’intérieure de la CACV il donne  et 1.110, il faut qu’il nous montre où est-ce qu’il a pondu ces résultats (…) », accuse le candidat de l’UFDG à Kindia.

Abdoulaye Bah a par la suite qualifié cette action de «crime politique électoral », ajoutant qu’en cas de reprise de l’élection, à Kindia, ils donneraient  une très bonne leçon de Démocratie à « un régime qui se croit encore aux antipodes de l’humanité. »

« Je vous assure, sur l’honneur, si le RPG pouvait avoir le malheur de recommencer les élections, je vous jure à Kindia ils allaient avoir la plus grande honte de l’histoire politique en Guinée », a-t-il conclu.

Propos décryptés par Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top