Actualités

Affaire Diaraye Baldé : un collectif d’associations soutient sa plainte pour violences sexuelles

Incarcérée à la maison centrale de Conakry suite à une interpellation pour fait de braquage à main armée, depuis le mois de novembre 2017, Diaraye Baldé, la jeune étudiante de 20 ans, bénéficie depuis ce mercredi, 20 juin 2018, d’une liberté conditionnelle.

Eu égard l’état (en grossesse avancée de huit mois) de la jeune étudiante, des associations de défense des droits de l’homme et autres acteurs de la société civile guinéenne, qui se sont constitués en un collectif pour demander un aménagement de ses conditions de vie, en vue de lui garantir une situation de grossesse décente et un minimum de sécurité pour accueillir le bébé qu’elle porte, étaient, ce vendredi, 22 juin, face aux hommes de média.

Au-cours d’un point de presse que ce collectif a animé pour la circonstance, ses membres sont amplement revenus sur les conditions de vie nouvelles de la jeune demoiselle.

« Diaraye Baldé, depuis sa libération est hébergée dans un lieu sûr lui garantissant une situation de grossesse décente et un minimum de sécurité et elle bénéficie également d’un suivi médical jusqu’à l’accouchement », rassure Mariama Kesso Barry, porte-parole du collectif.

Mieux que cela, le collectif entend soutenir désormais la plainte de Diaraye Baldé pour violences sexuelles qu’elle aurait subies pendant plusieurs années.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top